Insécurité en Ituri : "On voit vraiment que l'État est en train de se battre pour restaurer la paix"(présidente fédérale du parti AADR)

Droits tiers

La situation sécuritaire demeure préoccupante en province de l'Ituri, plus de 19 mois après l'instauration de l'état de siège.
S'exprimant là-dessus, la présidente fédérale du parti politique Alliance Active pour la Démocratie et la Renaissance du Congo "AADR", Espérance Mungufeni, estime que le chef de l'Etat congolais a "tout fait" pour restaurer la paix dans cette partie de la République démocratique du Congo.

Tout en saluant les efforts des forces armées, elle indique que les principaux responsables de la persistance de l'insécurité en Ituri sont certains jeunes ayant pris les armes et qui continuent à commettre des exactions contre les populations civiles.

"Le chef de l'État comme garant de la Nation, depuis que l'insécurité a élu domicile en Ituri et dans la partie Est de la RDC en général, le chef de l'Etat a tout fait pour que les Congolais retrouvent la paix. S'il faut attribuer l'échec, c'est à ces malfaiteurs qui continuent à semer la terreur.
On voit vraiment que l'Etat est en train de se battre pour restaurer la paix, sinon on allait pas enterrer les militaires à tout moment. L'Etat n'a jamais arrêté de combattre les malfaiteurs
", a-t-elle dit dans une interview exclusive à 7SUR7.CD ce mercredi 25 janvier.

Et pour que la province de l'Ituri recouvre la paix, Mungufeni Espérance interpelle les membres de différents groupes armés à revenir à la raison en respectant les engagements pris.
Mais aussi, elle invite la population à prêter main forte aux services de sécurité en collaborant avec ces derniers.

"Que nous puissions conjuguer les efforts! Qu'on ne laisse pas seulement ce combat à l'Etat seul. Que chaque Congolais qui habite la province de l'Ituri donne sa contribution. Vous voyez qu'il y a un mouvement suspect, informez les services de sécurité. Cette contribution peut résoudre les problèmes. Si tout le monde accepte de contribuer pour remettre la paix aux côtés de l'État, je pense qu'un jour, nous allons retrouver la paix", a souhaité la présidente fédérale du parti politique AADR en Ituri.

A en croire la société civile de l'Ituri, plus de 100 civils ont été tués par des groupes armés depuis le début de l'année 2023.

Le chef de l'État Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déjà initié plusieurs actions pour le retour de la paix en Ituri mais sans succès. En juillet 2020, sous la conduite de Floribert Njabu, ses émissaires ont sensibilisé les miliciens CODECO sur la paix, avant d'envoyer une autre délégation sous le label de la Task force avec comme coordonnateur Thomas Lubanga pour les mêmes fins. Depuis mai 2021, la province est dirigée par une administration militaire mais l'insécurité persiste dans plusieurs coins.

Par ailleurs, il sied de noter que cette formation politique chère à Nanu Sadiki Lola (épouse du défunt Lola Kisanga) et qui est visible en Ituri depuis le début du mois de décembre 2022, a entamé depuis le samedi 21 janvier 2023 au quartier Kindia à Bunia (chef-lieu de province), une sensibilisation des habitants de la ville sur ses valeurs afin d'obtenir "une adhésion massive". 

Séraphin Banangana depuis Bunia