Kinshasa : Une enquête révèle que la SNEL fait payer l'éclairage public à la population de N’sele

Image
Droits tiers

Une mini enquête réalisée par le Centre de Recherches en Finances et Développement Local (CREFDL) note que des tracasseries des agents de la Société Nationale de l'Electricité (SNEL) empêchent à la population de la commune de la N'sele, dans la partie Est de Kinshasa, d'avoir accès de manière régulière à l'électricité.

Les résultats de cette étude ont été présentés au cours d’une tribune d’expression populaire organisée le 15 mars 2023. Ils indiquent que cette situation fait perdre des ressources à l'Etat congolais et participe au maintien du faible taux d'électrification de cette municipalité de la périphérie de Kinshasa.

À en croire Valerie Madianga, directeur général de cette institution de recherche spécialisée dans le contrôle citoyen, CREFDL a constaté au cours de cette étude que des compteurs qui étaient distribués gratuitement dans le cadre du projet PMURR-3 sont vendus aux ménages à 100 USD, voire 300 USD, par la SNEL.

Le raccordement à l'électricité n'a pas de chiffres officiels, affirme -il. Il varie, selon les données en sa possession, entre 100 et 200 USD dans une zone où la majorité de la population vit en dessous de 2,5 dollars par jour.

L'enquête du CREFDL rapporte par ailleurs que les ménages de la commune de la N'sele sont aussi soumis au paiement d’éclairage public qu'ils ne consomment pas.

Soulignons que cette mini enquête sur le problème d’accès équitable à l’électricité a été menée du 1er au 14 mars dernier, dans la commune de la N’sele, auprès de 1.000 habitants du quartier Bahumbu. Elle a bénéficié de l'appui de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour le suivi des Réformes de l'action Publique (CORAP).

ODN