Le vice-président de l'UDPS aux USA Jean-Aimé Mbiya Bondo: " E. Tshisekedi doit être élevé au rang de héros national"

Publié mar 28/05/2019 - 11:57
Udps

Le vice-président de la fédération de l'UDPS aux USA, Jean-Aimé Mbiya Bondo Shabanza, affirme que pour son combat mené pour l'instauration de la démocratie et de l'état de droit,  Etienne Tshisekedi mérite d'être élevé au plus haut titre honorifique qui existe en RDC. 

En l'occurrence, a-t-il précisé, celui de héros national et de père de la démocratie. 

Jean-Aimé Mbiya Bondo l'a déclaré au cours d'une interview qu'il a accordée à 7SUR7.CD ce mardi 28 mai à partir des États-Unis où il est résident.

S'exprimant sur la crise qui sévit actuellement au sein de l'UDPS à Kinshasa, Jean-Aimé Mbiya a appelé les acteurs en désaccord à se surpasser et à privilégier les intérêts du parti.  Il les a invités par ailleurs  à se plier devant la décision prise par les autorités du parti. 

(Ci-dessous, l'intégralité de cette interview)


7SUR7.CD :  Quel sentiment eprouvez-vous à l'idée de savoir que la dépouille d'Etienne Tshisekedi Wa Mulumba va enfin être rappatriée au pays ?

Jean Aimé Mbiya: Le sentiment qui m'anime ce jour-ci, à l'occasion du rappatriement de la dépouille de notre papa Étienne Tshisekedi Wa Mulumba, est mitigé. J'éprouve à la fois un sentiment  de regret et de joie. De joie parce que le corps de notre cher président sera enfin enterré sur le sol de ses ancêtres. j'éprouve  en même temps un sentiment de regret à l'égard d'une certaine classe politique qui a fait croire à l'opinion que le président Étienne Tshisekedi était déjà enterré. Je me demande qu'est-ce qu'ils diront à présent. Quoi que l'on dise, Étienne Tshisekedi est le Mandela, mieux le Ghandi congolais.

7SUR7.CD : Quel est, à vôtre avis, l'accueil que les Kinois en particulier et les congolais en général doivent reserver au corps d'Etienne Tshisekedi ?

 Jean-Aimé Mbiya: Ils doivent réserver à la dépouille d'Etienne Tshisekedi un accueil de joie, de respect. Ceci demontrera que ceux qui ne voulaient pas qu'Etienne Tshisekedi soit enterré sur le sol congolais ont lamentablement échoué.  Nous demandons aux kinois  et à  tout le peuple congolais en général d'être vêtus en  blanc durant ces obsèques et de réserver un accueil chaleureux à la dépouille d'Etienne Tshisekedi. 

7SUR7.CD: Quel est le titre honorifique que la nation congolaise doit décerner à Étienne Tshisekedi au regard de son combat pour l'instauration de la démocratie et de l'Etat de Droit en RDC?

Jean-Aimé Mbiya:  A mon avis, je souhaiterais qu'Etienne Tshisekedi soit élèvé au plus haut titre honorifique qui puisse exister dans notre pays. A l'instar de Patrice Emery Lumumba Lumumba, Étienne Tshisekedi doit être élevé au rang de héros national et de père de la démocratie. Quand on a vu l'Etat décerné des hauts titres honorifiques à des musiciens et des sportifs, combien à plus forte raison pour celui qui a consacré toute sa vie à la lutte pour l'instauration de l'Etat de droit en RDC.
C'est grâce à Étienne Tshisekedi que nous nous  exprimons aujourd'hui, que nous célébrons  l'Etat de droit qui est en devenir dans notre pays. La nation congolaise entière à tout intérêt à lui réserver ce haut titre honorifique.

Le nom d'Etienne Tshisekedi doit être inscrit dans les livres d'ecoles.  Nous devons enseigner à nos enfants, non seulement le nom d'Etienne Tshisekedi, mais tout son combat.   Quand on parlera du père de la démocratie, c'est à Étienne Tshisekedi qu'il faudrait que l'on pense. Il a sacrifié toute sa vie, même celle de sa propre famille, pour le Congo. Nous disons ainsi merci à Dieu pour avoir récompensé sa famille et le peuple congolais en général pour ces années de lutte.

7SUR7.CD: Comment comptez-vous rendre les derniers hommages à Étienne Tshisekedi au niveau de la fédération de l'UDPS aux États-Unis ?

Jean-Aimé Mbiya : Au niveau des États-Unis, nous nous organisons pour rendre hommage à ce grand leader visionnaire à notre manière. Nous allons vivre ces moments  dans le recueillement. La fédération de l'UDPS/USA sera  également représentée à ces obsèques à Kinshasa par son président Marco Mpoy qui est déjà au pays en ce moment, accompagné de quelques  cadres du parti résidents au pays de l'oncle Sam.

7SUR7.CD:  Un mot enfin pour la crise qui sévit actuellement au sein de l'UDPS au niveau de Kinshasa ? 

Jean-Aimé Mbiya: Je suis mal à l'aise de vous dire qu'il y a une crise au sein de l'UDPS à Kinshasa. L'UDPS est un parti de masse dirigé par les cadres. Dans ce genre des formations politiques les problèmes ne manquent jamais. Le grand problème  que nous avons actuellement à l'UDPS, c'est l'interprétation des textes. Qu'à cela ne tienne, nous demandons aux acteurs en désaccord de privilégier avant tout les intérêts du parti. Je me demande  sincèrement s'il est vraiment nécessaire à ce stade de mettre en place le directoire qui doit être géré par trois acteurs. A mon avis, la  réponse est non. Vu les enjeux de l'heure, la décision qui a été prise par nos autorités de nommer Augustin Kabuya comme Secrétaire général et de laisser Jean-Marc Kabund faire l'intérim à la présidence du parti est  salutaire et stratégique. Les gens ne doivent pas s'entretuer pour rien. Même si on met en place ce bureau à trois aujourd'hui, je ne pense pas qu'il pourra organiser le congrès dans trois mois.

Ancien attaché de bureau de première classe du ministère du Budget en RDC, Jean-Aimé Mbiya Bondo Shabanza est détenteur d'une maîtrise en Administration publique, spécialisation Management, de Purdue Global University aux Etats-Unis. Il est actuellement Directeur exécutif d'une entreprise sociale de Droit américain qui a des représentations dans trois pays africains.

Orly-Darel Ngiambukulu