RDC : 1.900 civils tués en 2 ans par plus de 130 groupes armés qui opèrent au Nord et Sud Kivu (Rapport)

Publié mer 14/08/2019 - 13:38
7SUR7.CD

Dans les provinces du Kivu, dans l’est de la République Démocratique du Congo, les groupes armés ont tué 1.900 civils et enlevé plus de 3.300 personnes entre juin 2017 et juin 2019, ont déclaré Human Rights Watch et le Groupe d’étude sur le Congo, basé à l’Université de New York, dans un rapport publié aujourd’hui. 

Le Baromètre sécuritaire du Kivu, "Kivu Security Tracker, KST", projet conjoint des deux organisations, a enregistré plus de 3.000 incidents violents commis par plus de 130 groupes armés dans son rapport rendu public de mercredi 14 août 2019.
 
« Plus de 130 groupes armés se battent pour d’innombrables raisons dans les provinces du Kivu, dans l’est de la RD Congo, faisant de cette région l’un des endroits les plus violents au monde », a déclaré Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch. 

Pour rappel, depuis quelques années différents groupes rebelles dont les Maï-Maï et les ADF sèment la terreur et la désolation au sein de la population vivant dans la partie Est de la République Démocratique du Congo 

Jephté Kitsita