Kinshasa/Procès de l'ex ministre des finances : La demande de liberté provisoire de Guy Matondo sera examinée ce mercredi

Publié lun 16/09/2019 - 18:11
7SUR7.CD

Au cours de l'audience de ce lundi 16 septembre 2019 à la Cour de cassation, de l'ex ministre en charge des finances de la ville de Kinshasa Guy Matondo, ses avocats ont soumis auprès du juge une demande de mise en liberté provisoire. 

Ils ont soutenu que la démarche de la détention de l'ancien ministre des finances dans la prison de Makala était irrégulière.

"À l'audience de ce jour, il y a eu 2 étapes. La première étape a  consisté à la demande de mise en liberté provisoire de notre client sur base des éléments de droit que nous avons présentés estimant que la procédure qui le maintient à la prison de Makala a été irrégulière et même violée parce qu'il y a même la caducité de l'ordonnance qui le met en détention", a affirmé Me Michel Omba, l'un des avocats de Guy Matondo. 

D'après le conseil des avocats de l'ex ministre des finances de la ville de Kinshasa, sa présence en prison ne se justifie pas à l'heure actuelle. Parce que, argumente-t-il, l'ordonnance de sa détention était de 15 jours et elle a expiré depuis le 12 de ce mois. 

La Cour, explique Me Michel Omba, a pris cette demande en délibéré et sa décision interviendra d'ici le mercredi. 

Par ailleurs, la prochaine audience a été renvoyée au 30 septembre. Guy Matondo y comparaîtra soit en homme libre soit étant détenu. Son statut est suspendu à la décision sur sa demande de mise en liberté. 

Selon Me Omba, ce report est dû au fait qu'il y a eu vice de procédure lié à la saisine de la Cour et à la mise en accusation de son client. 

"La seule institution habilitée à saisir pour mettre en accusation un ministre provincial c'est l'assemblée provinciale. Or, dans le cas d'espèce, l'honorable président de l'assemblée provinciale par ses avocats s'est permis non pas de mettre en accusation Guy Matondo, mais il a agi individuellement ou subjectivement par voie d'une plainte qui est une procédure dans cette matière spécifique non prévue par la loi", a-t-il dit. 

Détenu depuis le 23 août dernier au centre pénitentiaire de Makala, Guy Matondo a été traduit en justice par l'assemblée provinciale de Kinshasa pour détournement des deniers publics. 

Merveil Molo/Stagiaire