Mbuji-Mayi : gaz lacrymogènes pour disperser des travailleurs d'une firme canadienne qui réclament 6 mois d'arriérés de salaire

Publié ven 14/02/2020 - 14:45
7sur7

Les éléments de la Police Nationale Congolaise, "PNC", ont fait usage des gaz lacrymogènes ce vendredi 14 février 2020 pour disperser les travailleurs de la firme canadienne "Saint Louis BGM", à Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï Oriental.

Ces travailleurs de cette entreprise qui assure le paiement des agents et fonctionnaires de la Société Minière de Bakwanga (MIBA), accusent 6 mois d'arriérés de salaire.

"C'est aujourd'hui où le vase a débordé quand la police est venue disperser les manifestants en lançant des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation en l'air. Ces travailleurs, ne jurent que sur leurs salaires et souhaitent l'implication des autorités à tous les niveaux pour qu'ils puissent être rétablis dans leur droit", a confié un journaliste de la région au téléphone de 7SUR7.CD.

Il sied de rappeler que ce mouvement de protestation des travailleurs de cette firme canadienne a commencé il y'a plus de trois jours à Mbuji-Mayi.

Socrate Tshimanga