RDC : Après les "regrets" du roi belge, le ministre des droits humains insiste sur la nécessité d'accorder réparations aux victimes de la colonisation 

Publié ven 03/07/2020 - 15:05
7sur7

Le ministre des droits humains de la RDC André Lite insiste pour que le royaume de Belgique accorde des répartitions aux victimes de la colonisation et leurs proches.  

Dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce vendredi 3 juillet 2020, il indique que les regrets  de certains officiels belges à la République Démocratique du Congo ne suffisent pas.

"Les regrets de certains officiels belges ne suffiront jamais face à l'obligation qui leur  incombe à accorder des réparations aux victimes de la colonisation et à leurs proches (communautés, ndlr). C'est contradictoire ou illogique de prétendre faire partie des États respectueux des droits humains et faire, en meme temps, semblant de ne rien savoir sur des crimes graves qu'on a  commis par le passé. Mieux, c'est une façon abjecte de se renier soi-même", a-t-il déclaré. 

Il a, par ailleurs, réaffirmé la détermination intacte des congolais quant à ce  "peu et importe le temps que ça prendra". 

"Qu'importe. Bien que l'horizon semble s'obscurcir, après autant d'années à la fois de déni de vérité et des réparations auxquelles notre pays a droit de la part de la Belgique, notre détermination à y parvenir reste intacte peu importe encore le temps que ça prendra", a ajouté André Lité. 

La déclaration du ministre des droits humains intervient après les "regrets" du roi Philippe de Belgique adressés à la RDC, à l'occasion de son 60è anniversaire de l'indépendance. "Je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé", a-t-il dit. 

Prince Mayiro