RDC-CENI : Le groupe parlementaire CACH appelle le président Tshisekedi à "ne pas signer l'ordonnance portant investiture" de Ronsard Malonda

Publié ven 03/07/2020 - 13:44
Photo droit tiers

Dans une déclaration ce vendredi 3 juillet 2020 au Palais du Peuple, les députés nationaux du groupement parlementaire Cap pour le Changement (CACH) ont rejeté l'entérinement de la candidature de Ronsard à la tête de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) par l'Assemblée nationale.

Par ailleurs, les élus nationaux de CACH appellent le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à ne pas signer l'ordonnance portant investiture de Ronsard Malonda pour succéder à Corneille Nangaa.

"...recommandons au président de la République, chef de l'Etat, de ne pas procéder à l'investiture de Monsieur Ronsard Malonda, dont la désignation n'a pas obtenu le consensus de membres de sa composante, pour assurer également l'observation scrupuleuse de la loi organique en la matière qui recommande la désignation de tous les 13 membres au même moment", ont déclaré les élus de CACH.

Dans la foulée, les nationaux de CACH prient à la Cour Constitutionnelle de ne pas recevoir le serment de Ronsard Malonda "contesté vigoureusement" par les grandes confessions religieuses, à savoir l'église catholique, l'église du Christ au Congo (ECC) et la société civile.

Ils recommandent à la société civile de convoquer régulièrement ses assises pour procéder à la désignation de ses trois membres comme l'exige la loi en République Démocratique du Congo.

En outre, les députés nationaux du groupe parlementaire CACH disent rendre responsable et comptable le FCC de toutes les "conséquences fâcheuses" qui résulteront de cette "démarche cavalière".

Jephté Kitsita