Présidence de la CENI : La communauté islamique n'a pas désavoué Ronsard Malonda (Idryss Katenga) 

Publié mar 07/07/2020 - 22:12
Photo droit tiers

La Communauté Islamique du Congo (COMICO) n'a pas désavoué Ronsard Malonda qui a été entériné par l'Assemblée nationale comme nouveau président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) jeudi dernier. 

C'est-ce qu'a fait savoir à la presse le secrétaire général de la COMICO lundi, après la rencontre entre Joseph Olenghankoy, président du Conseil National de Suivi de l'Accord de la Saint Sylvestre (CNSA), et les 6 confessions religieuses qui ont porté la candidature de l'actuel secrétaraire exécutif de cette institution d'appui à la démocratie. 

"C'était un long processus, 6 confessions religieuses se sont rangées derrière le candidat Ronsard Malonda après l'élimination d'un certain nombre de candidats. Il y a eu de reniement par après, je ne sais pas pourquoi certaines personnes croient qu'il y a beaucoup de gens ? Non ! Il y a quelques organisations de la société civile qui sont habituées dans la non systématique à tout parce que tout simplement, elles ont leur motivation propre. Dans l'ensemble, beaucoup d'organisations de la société civile reconnaissent en Ronsard Malonda un expert avéré, quelqu'un qui n'a aucune attache politique et qui peut faire du bon travail", a déclaré Idryss Katenga, S.G de la COMICO.

S'agissant d'Abdoul Ngoma qui dit être le représentant légal de la COMICO et qui a pris position contre la désignation de R. Malonda, il a indiqué que ce dernier n'a aucune qualité et ne peut engager la communauté islamique.

"En ce qui concerne la communauté islamique, mon frère Abdoul Ngoma qui parle de qualité, il est le premier à n'avoir aucune qualité. Il était membre du comité directeur comme moi, il a démissionné pour des raisons qui lui sont propres. Maintenant, il ne peut pas engager la communauté islamique. Il s'est embarqué dans une assemblée générale anarchique qui a été annulée par le ministère de la justice et d'ailleurs, il vient de se faire débouter au niveau du Conseil d'État", a souligné Idris Katenga, avant d'ajouter que l'objectif d'A. Ngoma est de "semer la confusion dans l'opinion publique". 

Lors de sa dernière sortie médiatique, Abdoul Ngoma a affirmé être le représentant légal de la communauté islamique en RDC. Il a, par la même occasion, indiqué que la COMICO ne fait pas partie des confessions religieuses qui ont porté la candidature de Ronsard Malonda à la tête de la CENI. 

Prince Mayiro