Sud-Ubangi : Des magistrats seront bientôt affectés dans différents territoires pour lutter contre la justice populaire 

Publié ven 18/09/2020 - 14:49
7SUR7.CD

Dans une interview accordée le jeudi 17 septembre 2020 à 7SUR7.CD, le ministre provincial de la justice du Sud-Ubangi, maître Alphonse Longbango qui revient d'une mission officielle à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, a annoncé l'affectation dans les tout prochains jours des magistrats dans différents territoires du Sud-Ubangi et la mairie de Zongo pour palier à la carence des juges et lutter contre la justice populaire à l'intérieur de cette province congolaise.

« Nous avons effectivement travaillé sur cette question de carence des magistrats dans notre province. Jusque-là, il se pose un problème dans les chefs-lieux des territoires tels que Budjala, Kungu, Libenge mais aussi dans la ville de Zongo. Je pense que pour la ville de Gemena et le territoire de Gemena c'est assez résolu. Ces juridictions sont presqu'au complet. Nous avons reçu l'assurance que d'autres chefs-lieux des territoires vont être complétés en terme de carence des magistrats après la prochaine rentrée judiciaire du mois d'octobre », a-t-il déclaré. 

Ce dernier a profité de son séjour à Kinshasa pour régulariser les dossiers des fonctionnaires qui travaillent dans les différentes divisions qui sont sous la tutelle du ministère de la justice. 

« C'est avec satisfaction que nous amenons toutes les commissions d'affectation avec la notification de l'arrêté à tous ces agents notamment du service pénitentiaire, de la division provinciale de la justice que nous venions d'installer l'année passée et de la division des affaires foncières », a-t-il ajouté. 

Il sied de signaler que maître Alphonse Longbango dit avoir échangé avec le directeur du bureau conjoint des droits de l'homme de la MONUSCO à Kinshasa sur la nécessité de réhabiliter les prisons qui sont en état de délabrement très avancé dans sa juridiction. 

César Augustin Mokano Zawa, à Gemena