Haut-Katanga : L'IGF se lance dans la traque "des fossoyeurs des finances publiques"

Publié mer 23/09/2020 - 19:26
Photo : Droit tiers

L'Inspection Générale des Finances (IGF) s'assigne l'objectif de traquer « les fossoyeurs des finances publiques » dans la province du Haut-Katanga, en vue de mobiliser les recettes publiques et promouvoir la bonne gouvernance au terme de sa mission de 3 jours dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

C'est l'inspecteur général des finances, Jules Alingete Key, qui l'a annoncé à 7SUR7.CD, ce mercredi 23 septembre 2020, à Lubumbashi.

Aussitôt arrivée dans cette ville congolaise, la délégation de l'IGF a procédé, du 21 au 22 septembre, à la formation des membres de la Direction Générale des Impôts (DGI) et ceux de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) dans la province du Haut-Katanga pour les aider à bien mobiliser les recettes publiques.

Il précise que ces régies financières de l'ex-Katanga sont génératrices des recettes à travers les différents péages et frontières et que cette formation permettra de bien contrôler la chaîne des dépenses pour une gestion rationnelle de ce secteur et lutter ainsi contre les fossoyeurs des finances publiques.

« Nous allons nous intéresser à la cité frontalière de Kasumbalesa où se trouvent ces grandes agences. Ici, il était question de former les agents des finances pour qu'ils sachent que les finances et les biens publics sont un patrimoine commun qui mérite d'être bien géré. Ils doivent le faire en toute responsabilité. Il faut mieux le faire dans l'intérêt du développement national », a-t-il déclaré.

De son côté, Bruno Choma Choma, ministre provincial des finances, a salué cette initiative qui vise l'atteinte de la bonne gouvernance.

« Il est de l'intérêt de tous d'être encadré par l'IGF. Cela nous permettra à avoir les moyens de manière à ce que nous puissions procéder aux travaux d'intérêt général pour que les budgets de l'exercice de cette année et de l'année prochaine soient bien exécutés. Ceci permettra à ce que les prévisions budgétaires soient réalistes et rationnelles », a-t-il expliqué à 7SUR7.CD.

Il sied de préciser que c'est sur la demande du président de la république Félix Tshisekedi et du gouverneur Jacques Kyabula que la délégation de l'Inspection Générale des Finances s'est intéressée aux services des régies financières du Haut-Katanga en vue d'atteindre une gestion rationnelle des recettes publiques.

Patient Lukusa, à Lubumbashi

Étiquettes