Kolwezi : Les agents d'une entreprise minière chinoise dénoncent "la violation de leurs droits de travail"

Photo 7SUR7.CD

Les agents de la société Compagnie Minière de Musonoie Global SAS (COMMUS) ont marché, ce samedi 6 mars 2021, à Kolwezi chef-lieu de la province du Lualaba.

Ils ont pris d'assaut quelques artères de la ville minière avant de se rendre au gouvernorat pour faire part de leurs revendications à l'autorité provinciale.

Ils dénoncent ce qu'ils qualifient de violation de leurs droits de travail par la société Compagnie Minière de Musonoie Global SAS.

En effet, ils fustigent le manque d'accès aux soins médicaux, le manque d'un salaire de base et de répos ainsi que l'absence d'un syndicat au sein de ladite entreprise.

Dans la foulée, ces agents ont lu leur mémo devant le commissaire général en charge des sports Paulain Kalau, en l'absence de la vice-gouverneur et gouverneur ad intérim Fifi Masuka Saïni. 

« Nous sommes entrain de prester 10 nuits, dix jours sans répos. Ils ont instauré le système de 4 repos parce que nous sommes pendant la période pluvieuse. Pendant la saison sèche, ils nous disent que vous devez travailler pour maximiser les recettes de l'entreprise. Que tu sois de Luilu ou de joli cité, tu n'as qu'à te rendre au boulot avec ton propre transport », s'est indigné un agent interrogé par 7SUR7.CD.

Et de renchérir : « Tu arrives au boulot avec un retard de 5 minutes, tu écopes d'une mise à pied de 10 jours. Nous manquons un groupe syndical dans notre entreprise. Nous manquons un salaire de base, nous sommes considérés comme  journaliers. Nous travailleurs de COMMUS, on n'a pas des soins de santé ».

Contactés par 7SUR7.CD, quelques dirigeants de ladite société se sont réservés de tout commentaire.

Marcelo Mfumu depuis Kolwezi