Nord-Kivu : La Caritas Goma lance la mission « engagement citoyen » pour sensibiliser sur la protection des patrimoines publics

Photo 7SUR7.CD

La mission dénommée « Engagement Citoyen », exécutée par la Caritas Développement Goma sur financement de la Banque Mondiale a été officiellement lancée ce mardi 04 mai 2021 au cours d'un atelier tenu à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Cette mission qui durera 3 mois, consiste à « promouvoir la gouvernance locale ouverte à la participation citoyenne dans le sens de la démocratie participative, ou encore à appuyer et consolider l'émergence des dynamiques des comportements citoyens autour de la pérennisation des infrastructures publiques réalisées grâce au partenariat public-privé ».

C'est le gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita qui a lancé cette mission, profitant de l'occasion pour assurer son soutien vis-à-vis de cette dernière. Il a promis de prendre part aux différentes activités d'assainissement de la ville qui seront organisées dans le cadre de cette mission initiée dans le cadre du Projet de Développement Urbain (PDU) dans plusieurs villes de la RDC.

« Je suis venu apporter mon soutien parce que je crois en ce projet et j'ai le désir de voir la ville de Goma adopter un comportement qui va nous permettre d'être à la hauteur de la protection de nos biens publics. Nous avons suivi dans l'exposé de ce projet comment l'homme lui-même qui fournit des efforts pour construire les routes en ville de Goma, qui paie ses taxes, mais que ça soit le même homme qui détruise ces routes en peu de temps », a déclaré Carly Nzanzu Kasivita au micro de 7SUR7.CD.

Pour sa part, l'évêque du diocèse de Goma, Monseigneur Willy Ngubi, présent à cette cérémonie, en a profité pour appeler les jeunes à préserver « au maximum » les patrimoines publics en vue de maintenir l'image touristique de la ville de Goma.

« C'est ici l'occasion de fustiger un comportement incivique qui prend de l'ampleur dans notre ville et qui consiste à jeter des pierres sur la chaussée, à brûler des pneus sur le macadam, à briser les vitres des infrastructures d'intérêt public ... Ce sont là des actes de destruction des infrastructures publiques chèrement acquises et qui ne peuvent pas être encouragés. Ce sont des actes inciviques qui font notre honte et qui donnent de nous, l'image d'une communauté des personnes dépourvues du sens du bien commun », a déclaré l'évêque de Goma. 

Il convient de mentionner que la RDC avait reçu en juin 2013 un don de 100 millions de dollars américains de la part de l'Association Internationale de Développement (IDA) à titre de financement du PDU dans les villes de Bukavu, Kalemie, Kikwit, Kindu, Matadi et Mbandaka. Mais le projet a pu s'étendre sur trois autres villes dont Goma, Kolwezi et Kisangani grâce à un crédit de 90 millions de dollars américains contracté en 2017.

Glody Murhabazi, à Goma