Fin des états généraux de l'ESU : Les participants décident de la généralisation du système LMD dès la prochaine année académique

7sur7

Les assises des états généraux de l'Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) ont pris fin ce mardi 14 septembre 2021.

Au terme de 5 jours des travaux organisés à l'Université de Lubumbashi
(Haut-Katanga) avec l'objectif de requalifier et redresser l'enseignement supérieur congolais, plus de 300 recommandations ont été formulées par les participants à l'endroit de l'autorité publique dont la principale est la généralisation du système LMD (Licence, Maîtrise et Doctorat) dès la prochaine année académiques. 

Les autres propositions ont trait notamment avec l'amélioration des conditions sociales des professeurs ainsi que des conditions d'études des étudiants et la restructuration de la coopération internationale.

« 329 recommandations formulées parmi lesquelles, la généralisation du système LMD dans l'ensemble de l'enseignement superieur congolais, l'amélioration des conditions sociales des professeurs ainsi que des conditions d'études des étudiants, la restructuration de la coopération internationale et bien d'autres », a dit le professeur Antoine Tshimpi, coordonnateur des etats généraux.

Il dit fonder l'espoir que ces résolutions transmises au ministre de l'ESU, Muhindo Nzangi, seront suivies de manière intégrale. 

« Je compte sur le volontarisme du ministre pour la prise des décisions audacieuses », a-t-il indiqué. 

Dans son speech, M. Nzangi a une fois de plus réitéré sa détermination à s'investir pour l'application de toutes ces recommandations. 

« J'ai lu vos résolutions et recommandations. Leur pertinence dénote l'envie d'un réel changement à notre secteur. Pour les résolutions relevant de ma compétence dès demain les décisions seront prises. C'est pourquoi je vous demande d'aller vulgariser ces résolutions pour que les décisions n'apparaissent pas comme une surprise », a-t-il fait savoir. 

Saluant les recommandations relatives aux réformes audacieuses, le patron de l'ESU s'est appesanti sur le système LMD. 

« Vous m'avez demandé de généraliser le système LMD dès l'année prochaine, je vous dis que ça sera fait dès l'année prochaine. Vous m'avez demandez de mettre en place une commission d'analyse et de vulgarisation du curricula d'enseignement en LMD, je vous rassure que dès jeudi cette équipe sera nommée », a affirmé le ministre de l'ESU.

M. Nzangi annonce avoir officiellement pris « acte de ces résolutions qui seront effectivement appliquées puisque le chef de l'État qui a suivi de près ces travaux a indiqué ne pas vouloir que ces assises soient de trop ». 

Les travaux des états généraux se sont déroulés du 10 au 14 septembre à l'Université de Lubumbashi pour la première fois depuis 25 ans. Durant 5 jours, les experts dont les scientifiques, les administratifs et les politiques ont réfléchi dans plusieurs commissions dont celles du diagnostic du secteur, de la cartographie de l'ESU, du partenariat avec les entreprises, la numérisation du secteur et la mise en œuvre du système LMD.

Des sessions d'échanges marquées par la participation des professeurs, chefs des travaux, assistants et anciens ministres de l'ESU dont les professeurs Kambayi Bwatsha et Théophile Mbemba, mais aussi la participation de la ministre déléguée en charge des personnes vivant avec handicap, Irene Esambo. 

Merveil Molo