Sud-Kivu : Un chef rebelle condamné à perpétuité pour crime contre l'humanité et crime de guerre 

7sur7

Le seigneur de guerre Chance Mihonya a été condamné à perpétuité par la Cour militaire du Sud-Kivu, le mardi 21 septembre 2021 à Kabare.

La Cour militaire du Sud-Kivu a rendu son arrêt après 10 jours des audiences foraines tenues à Katana en territoire de Kabare.

Selon cet arrêt, le chef rebelle, Chance Mihonya, est reconnu coupable « de crime contre l'humanité » par meurtre, viol, privation de liberté.

Cette juridiction militaire du Sud-Kivu reconnaît également ce chef rebelle coupable « de crime de guerre » pour avoir enrôlé les enfants dans son groupe armé et les avoir utilisés dans les affrontements contre l'armée loyaliste.

Cet ancien capitaine des Forces Armées de la République démocratique du Congo est condamné aussi au paiement des dommages et intérêts, avec l'Etat congolais reconnu comme civilement responsable.

Pour leur part, les avocats des victimes se disent satisfaits de cet arrêt alors que la partie défenderesse promet d'interjeter appel.

Il sied de rappeler que Chance Mihonya a quitté le rang des FARDC en juillet 2019 et s'est autoproclamé Colonel en créant son groupe armé.

Déogratias Cubaka, à Bukavu