État de siège : Des femmes de l'Ituri et du Nord-Kivu mettent en place un plan d'actions pour contribuer à la pacification

Photo 7SUR7.CD

Un plan d'actions conjointes a été mis sur pied par des femmes de la province de l'Ituri et celles du Nord-Kivu, pour rendre "plus visible" la contribution de la femme dans la recherche de la paix dans les deux provinces précitées et qui sont sous état de siège.

La décision a été prise au cours d'une séance d'échange d'idées et d'expériences sur le rôle de la femme dans la pacification, organisée par l'ONG Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance (DYFEGOU), le samedi 09 octobre 2021 à Bunia, chef-lieu de la province de l'Ituri.

À en croire le chargé de communication de ladite ONG, ce plan d'action vise notamment à sensibiliser les communautés sur la paix, à conscientiser les acteurs et parties prenantes aux conflits à enterrer la hache de guerre, etc. Sa matérialisation intervient dans ce même mois d'octobre.

"Ce plan reprend notamment des actions de sensibilisation de la communauté, de conscientisation des acteurs et parties prenantes dans le conflit à arrêter les violences, mobilisation de la communauté à accompagner les efforts des autorités et s'approprier la surveillance sécuritaire à base communautaire mais aussi une série de plaidoyers auprès des instances de prise de décision au niveau national et international", a écrit Jack Maliro, à 7SUR7.CD.

Au cours de cette rencontre, ces femmes se sont également engagées à identifier, dénoncer et mettre à nu tous les tireurs de ficelles de l'insécurité persistante dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri.

Le Docteur Jeanne Alasha, conseillère en charge du genre, famille et enfant du gouverneur militaire de l'Ituri, qui a ouvert ces échanges a salué le travail abattu par les femmes de ces deux provinces dans le cadre de la recherche de la paix.

"Nous saluons le travail abattu par l'équipe de la DYFEGOU lors de son plaidoyer auprès des instances de prise des décisions tant nationales qu'internationales et surtout le souci d'avoir accepté de venir partager l'expérience avec les mamans et filles de l'Ituri", a-t-elle dit dans son de mot d'ouverture.

Il sied de noter que la restitution de la mission menée au mois d'avril dernier par DYFEGOU à Kinshasa, capitale de la RDC, a été également faite par Rose Kahambu, coordonnatrice de ladite ONG, au cours de cette séance d'échange d'idées et d'expériences qui a réuni une cinquantaine de femmes.

Séraphin Banangana depuis Bunia