RDC-EPST : Tony Mwaba note la suspension de la grève "illégale" des enseignants (Conseil des ministres)

Photo 7SUR7.CD

En vue de consolider et de pérenniser la gratuité de l’enseignement primaire et de mettre fin à la grève des enseignants, le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba Kazadi, a fourni aux membres du Gouvernement quelques informations importantes assorties des propositions de solutions.

C'est ce qu'indique le compte-rendu de la 24ème réunion du conseil des ministres tenue le vendredi 15 octobre 2021 par visioconférence sous la conduite du président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi. 

D’entrée de jeu, renchérit la même source, Tony Mwaba a déploré le caractère illégal de la grève des enseignants, qui a voulu secouer la rentrée scolaire 2021-2022 dans certains établissements publics conventionnés, avec en toile de fond, le paiement du deuxième et troisième palier issus de l’accord de Bibwa ainsi que la prise en charge des Nouvelles Unités. 

"Cette illégalité tient de la violation, par des leaders syndicaux des enseignants de la procédure qui prévoit un préavis de 15 jours à donner à l’employeur", lit-on dans le compte-rendu signé par Patrick Muyaya. 

Toutefois, le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique a noté la suspension de ce mouvement de grève illégal pour la reprise des cours.

Par ailleurs, Tony Mwaba a sollicité la signature de l’arrêté Interministériel par les ministres sectoriels impliqués pour permettre la reprise des négociations, interrompues autrefois avec le banc syndical, pour une année scolaire apaisée.

"Après débat et délibérations, le Conseil a adopté ce dossier", conclut le porte-parole du  gouvernement Patrick Muyaya. 

Pour rappel, les enseignants de certaines écoles conventionnées observent un mouvement de grève depuis le début de la rentrée scolaire. C'est sur base de ça que Tony Mwaba avait convoqué une réunion spéciale avec tous les coordonnateurs de ces écoles pour tenter de trouver des pistes des solutions. 

Jephté Kitsita