RDC : La BCC visée par une plainte pour détournement de 120.000 $ consignés à sa Direction provinciale de Goma

7SUR7

Une plainte pour détournement de 120. 000 USD a été déposée au bureau du procureur général près la Cour d'Appel de Kinshasa /Gombe à charge de la Banque Central du Congo( BCC).

A en croire la plainte parvenue à la rédaction de 7SUR7.CD, ce lundi 15 novembre 2021, il s'agit de l'argent appartenant à une dame nommée Uwizeye Mwadjuma, auteure de la plainte, saisi depuis le 20 juin 2013 par les services de sécurité et consigné à la BCC.
 
Cette importante somme d'argent a été saisie par le parquet général près la Cour d'Appel de Goma, en présence d'autres services notamment la DGM, l'ANR, la Police nationale congolaise et l'armée.

"Cette somme fut consignée à la direction provincial de la Banque Centrale du Congo à Goma sur base du procès verbal de consignation numéro 05/13 du 20 juin 2013 dont copie en annexe à la présente. Il est à noter qu'à la même date, madame Uwizeye fut arrêtée à partir de la frontière et transférée à Goma pour être acheminée à Kinshasa et que sa libération interviendra quelques mois plus tard", rapporte la plainte.

Aussi curieux que cela puisse paraître, malgré sa libération, madame Uwizeye Mwadjuma n'a jamais récupéré son argent à ce jour. C'est ainsi qu'un dossier judiciaire a été ouvert à ce sujet au niveau des services de la justice.

Faisant fi de ce dossier judiciaire, le gouverneur de la BCC a, par son courriel du 20 septembre 2014, donné ordre que ces fonds soient comptabilisés en recettes et transférés à la direction générale de la BCC.

"Il  est dès lors étonnant de voir  la Banque Centrale du Congo résister aux règles élémentaires de la vie, en s'appropriant l'argent d'autrui. Aujourd'hui, après plus ou moins 9 ans, madame Uwizeye a vu tout son fonds de commerce volatilisé, la santé dégradée à cause  des agissements arbitraires et non autrement qualifiés ", a-t-il ajouté.

Ces avocats espèrent qu'avec la volonté imprimée par le chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi pour bâtir un État de droit en RDC, la situation sera réglée au plus vite afin de permettre à leur client de recouvrer ses droits.

Orly-Darel Ngiambukulu