Kinshasa : Eddy Mundela appelle les femmes de l'UDPS à se mettre en ordre de bataille pour donner un 2è mandat à Tshisekedi 

7SUR7

Le premier vice-président du Sénat, Eddy Mundela Kanku, a procédé ce samedi 15 janvier 2022, à l'échange des vœux avec les femmes et jeunes de l'Union pour la Démocratie et le Progrès (UDPS). Cette cérémonie qui s'inscrit dans le cadre de la célébration de la nouvelle année a eu lieu à Kinshasa, en République démocratique du Congo. 

7sur7
Tout a commencé par la prière avant la présentation de l'équipe dirigeante de la Ligue des femmes de l'UDPS, conduite par Christine Mansoni.

Prenant la parole après sa présentation à l'assistance, le numéro 2 de la chambre haute du Parlement a tout d'abord rappelé qu'il est "enfant de la maison". D'où, a-t-il souligné, l'importance de revenir partager ce qu'il gagne avec ces membres du parti présidentiel dans le cadre des fêtes de nouvel an.

7sur7

"Je suis votre enfant, ce sont les mamans qui bâtissent la nation. Vous m'avez envoyé me battre, ce combat était d'obtenir le poste de premier vice-président du Sénat. Je me suis battu et j'ai gagné et je suis devenu vice-président du Sénat. Mais le travail était un peu énorme, j'ai commencé le travail et ça se passe bien. Mais j'ai regardé derrière, je me suis dis, je viens d'une famille et ma famille, c'est quoi ? L'UDPS. Je me suis dis on ne mange pas tout seul (Je mange, tu manges), il faut que je pense à mes mamans. Je voudrai aussi m'excuser comme je suis venu un peu en retard, c'est parce que j'avais voyagé avec le chef de l'État dans l'espace Grand Kasaï. Là où vous m'aviez envoyé m'a donné un peu de moyens. Je me suis dis de venir partager avec mes mamans le peu que Dieu m'a donné", a déclaré Eddy Mundela Kanku.

Pour consolider la collaboration entre lui et les mamans de l'UDPS, ce membre de l'Union sacrée a pris l'engagement de doter la ligue des femmes des moyens financiers chaque 3 mois.  

"J'étais assis, une intelligence m'est venue en tête. Les mamans sont aussi intelligentes. Qu'est-ce-que nous pouvons faire pour les mamans ? Je prends l'engagement, avec le peu que je reçois là où je suis, je prends l'engagement devant vous, tous les 3 mois à partir d'aujourd'hui, je vais envoyer une enveloppe pour la ligue des femmes. C'est pour que vous aussi vous puissiez réfléchir sur comment apporter le développement dans notre pays parce que ce sont les mamans qui bâtissent la nation. Une enveloppe sera mise à la disposition de la ligue des femmes. Vous-mêmes réfléchissez sur ce que la ligue des femmes peut faire pour devenir autonome", a-t-il lâché.

7sur7
Par ailleurs, il a évoqué les élections de 2023 qui se profilent à l'horizon. Il a invité les femmes de l'UDPS à se mettre en ordre de bataille pour donner au président Tshisekedi un deuxième mandat.

"Ce sont les mamans qui construisent le pays, vous êtes l'épine dorsale du parti. Les mamans, ne dormez pas. Nous sommes en 2022, il faut que nous nous réveillons pour que la promesse que nous avons faite au chef de l'État ; deux mandats, (...) 2023, ça se prépare dès aujourd'hui. Il faut se mettre en ordre de bataille en vue de nous préparer pour les échéances électorales à venir. Je vous demande de ne pas dormir. Aidons le chef de l'État pour que nous avançons", a martelé le premier vice-président du Sénat.

Il a profité de ce moment pour remettre un don aux mamans du parti présidentiel et à la Force du Progrès, une structure des jeunes de l'UDPS. Ce don est composé essentiellement des sacs de maïs et de riz, question pour eux de passer cette période des fêtes en toute quiétude.

7sur7
Recevant ce don, la présidente de la ligue des femmes a salué le geste "louable" posé par le sénateur Eddy Mundela Kanku. Christine Mansoni a invité les autres cadres de l'UDPS devenus membres du gouvernement et autres à lui emboîter les pas. 

7sur7
Cette cérémonie d'échange des vœux entre le premier vice-président du Sénat et les femmes et jeunes de l'UDPS, parti présidentiel, s'est clôturée par une séance des photos. 

Prince Mayiro