"Inquiétudes" autour du volcan Nyiragongo : Le gouvernement s'apprête à actualiser le plan de contingence

Photo 7SUR7.CD

La hausse de la température et du niveau des vibrations observée ces dernières semaines sur le volcan Nyiragongo, inquiète le gouvernement Congolais.

Ce dernier s'apprête à actualiser le plan de contingence de la ville de Goma pour mieux gérer le surveillance en cas d'une éventuelle nouvelle éruption, rapporte le compte rendu du dernier conseil des ministres tenu le vendredi 14 janvier dernier à Kinshasa.

Cette actualisation du plan est une suggestion de la délégation interministérielle qui a séjourné à Goma du 10 au 11 janvier dernier, afin de se rendre compte de la réalité sur terrain après les alertes des scientifiques.

« Nous avons évalué la situation qui se développe au volcan, pour rentrer à Kinshasa, faire rapport au gouvernement et accélérer le processus d'actualisation du plan de contingence, pour que nous soyons mieux préparés au cas où il y a une nouvelle éruption », avait déclaré le ministre du budget Aimé Boji à l'issue de la mission effectuée à Goma aux côtés de ses collègues de la recherche scientifique, de la santé, de l'industrie et des affaires sociales.

Pour rappel, l'Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) fait part d'une inquiétante activité du volcan Nyiragongo dans ses derniers bulletins, et cela, 8 mois seulement après la dernière éruption en mai 2021 qui s'était arrêtée aux portes de Goma après avoir causé des dégâts dans plusieurs villages.

Les scientifiques ainsi que les autorités appellent les deux millions d'habitants de Goma, ainsi que ceux de Nyiragongo et de Gisenyi (Rwanda) à la vigilance et au respect des mesures d'hygiène pour éviter les intoxications alimentaires liées aux chutes des cendres volcaniques.

Glody Murhabazi, à Goma