Lubumbashi : L'association Buluba-I-Bukata condamne la répression "violente" de la marche pour la libération de Ngoy Mulunda

7SUR7.CD

L'association culturelle Buluba-I-Bukata condamne la répression "violente" de la marche pacifique organisée le mardi 18 janvier 2022 à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, pour obtenir la libération du pasteur Ngoy Mulunda Nyanga, l'un de ses membres, détenu à la prison de Kasapa depuis le 18 janvier 2021.

Son président, le député Banga Mukose Dieudonné a, dans un communiqué datant de ce mercredi 19 janvier 2022 et parvenu à 7SUR7.CD, indiqué que la Police a "violemment réprimé" ladite marche en faisant usage des balles réelles, des bayonnettes et d'autres armes blanches, pourtant une marche autorisée par la mairie de Lubumbashi.

"L'association Buluba-I-Bukata dont le pasteur Mulunda Nyanga est membre effectif constate par la voie de son président, Banga Mukose Dieudonné, que la marche pourtant déjà  autorisée par l'hôtel de ville de Lubumbashi a été réprimée dans la violence par la Police qui a utilisé des balles réelles, des bayonnettes et d'autres objets tranchants", peut-on lire dans ce document.

Dans la foulée, ladite organisation invite les autorités à prendre des "mesures nécessaires" pour la libération de 10 manifestants qui ont été arrêtés, mais aussi pour la prise en charge des 54 personnes blessées dont 14 grièvement et 41 légèrement. 

Pendant ce temps, l'association culturelle Buluba-I-Bukata dit continuer avec son plaidoyer adressé au chef de l'État Félix Tshisekedi Tshilombo pour obtenir une mesure de grâce en faveur du pasteur Ngoy Mulunda Nyanga qui "croupit injustement" dans la prison centrale de la Kasapa.

Jephte Kitsita