Goma - Politique de Tolérance zéro aux Affaires foncières : Le ministre Sakombi Molendo met à contribution l’IGF et la CENAREF

Photo tiers

Molendo Sakombi a clôturé à Goma, le vendredi 21 janvier 2022, les 3 jours de séminaire de renforcement des capacités pour les agents et cadres du ministère des Affaires foncières au Nord et au Sud Kivu

Dans son discours de clôture, le garant de la sécurité foncière en RDC à rappelé sa détermination à faire de son ministère un contributeur majeur à l’assiette fiscale nationale et au budget de l'État. 

À cet effet, Molendo Sakombi a promis dans son speech de ce jour, des sanctions positives, d'un côté, pour les agents qui se distingueront d'ici la fin de l'année en cours en terme de mobilisation des recettes et de l'autre,  de traduire en justice tous les deviationistes qui poursuivront dans le coulage des recettes publiques. 

« Je vous promets que je serai sans pitié, et que la moindre incartade sera punie très sévèrement. Je vous annonce d’ores et déjà que, tous les trois mois, les inspecteurs de l’IGF feront la ronde des circonscriptions pour des audits pointus, et que les fraudeurs ne passeront 
pas à travers les mailles de leurs filets
», a-t-il annoncé. 

Et de poursuivre : « Tolérance zéro veut dire qu’il n’y aura plus de pardon ! Les auteurs des dérives en paieront, croyez-moi, le prix fort ! Par contre, ceux d’entre vous qui feront preuve d’excellence dans leur travail seront récompensés. C’est ainsi que, lors de la prochaine cérémonie d’échanges de vœux, mon collègue des Finances et moi-même allons procéder à la remise des prix aux trois meilleures circonscriptions foncières qui se seront distinguées en termes de mobilisation des recettes ».

Dans le même ordre d'idées, le ministre a prévenu que la Cellule Nationale de Renseignements Financiers, (CENAREF) veillera contre toute tentative de fraude et tout récalcitrant sera traduit en justice par l'IGF en plus des sanctions disciplinaires. 

Rappelons-le, l'objectif de ce séminaire prévu initialement pour 5 jours,  était d'outiller les cadres et agents des affaires foncières des capacités et connaissances nécessaires pour la  modernisation et la maximisation des recettes au sein de ce ministère. 

Le ministre Aimé Sakombi Molendo poursuit sans relâche les réformes au sein de son ministère, « conformément à la vision du président de la République ».

C’est dans ce cadre qui l’a mis en œuvre notamment la bancarisation et le relèvement des taux d’inscription,  de réinscription et de radiation des opérations hypothécaires. Ces réformes doivent booster, sans délai, la maximisation des recettes et permettre un dépassement exponentiel de nos assignations, a-t-il conclu.

Moïse Dianeshay