Mongala : La mairie interdit la marche d'un mouvement citoyen qui exige la baisse du prix de 25 litres d'eau de 150 à 100 FC à Lisala

Photo tiers

Initialement prévue pour ce samedi 22 janvier 2022, la marche pacifique organisée par le Mouvement national pour la défense du Congo (M.N.D.C), coordination provinciale de la Mongala pour exiger la baisse du prix d'eau potable à Lisala a été interdite par la mairie de ladite ville.

L'information est confirmée à 7SUR7.CD ce samedi par le maire de la ville de Lisala,  Romain Atongoli.

Au travers de cette manifestation qui vient d'être interdite, le mouvement citoyen précité voudrait solliciter l'implication des autorités pour que le prix de bidon d'eau de 25 litres passe de 150 à 100 CDF.

« [L'objectif, ndlr] de cette marche pacifique est d'exiger aux autorités politico-administratives et l'entreprise para-étatique RÉGIDESO de rabattre le prix d'un bidon d'eau à 100 CDF en lieu et place de 150 CDF, un prix qui tient à cou  [ce dernier temps, ndlr] la paisible population », a confié à 7SUR7.CD Louis Esaïe Yaya Eyanga, coordonnateur national dudit mouvement citoyen.

Un habitant de la ville de Lisala abordé par 7SUR7.CD exhorte les autorités à s'y pencher pour décanter cette situation. 

« Il faut au moins 1500 CDF pour avoir 10 bidons d'eau de la RÉGIDESO, ce n'est pas facile. Il faut que les autorités s'y penchent afin qu'une solution soit trouvée », déclare-t-il.

Il sied de noter que la population de cette partie de la République démocratique du Congo éprouve des difficultés concernant la desserte en eau potable dues au coût élevé de prix de bidon d'eau. D'où l'initiative de ce mouvement citoyen pour inciter les autorités compétentes à trouver une solution à ce problème.

César Augustin Mokano Zawa