RDC : au moins 14 civils tués par des rebelles en trois jours à Beni et Irumu

Photo tiers

Au moins 14 civils ont été tués en l'espace de trois jours par des rebelles dans les territoires de Beni (Nord-Kivu) et d'Irumu (Ituri). L'on accuse les rebelles d'Allied democratic forces (ADF) d'en être auteurs.

Les victimes de ces nouvelles violences, toutes des civiles, ont été tuées dans trois agglomérations différentes.

Le délégué du gouverneur affecté à Eringeti a expliqué à 7SUR7.CD le vendredi 11 mars 2022 que 4 civils ont été exécutés à Bango.

« L'ennemi a tué 4 civils à Bango, agglomération située à la limite entre les groupements de Bambuba-Kisiki et Banande-Kainama », a fait savoir Sabiti Njiamoja.

Le jeudi dernier,  les assaillants ont tué 5 autres civils à Kisanga-Samboko dans la chefferie des Walese, selon la Convention pour le respect des droits humains (CRDH) antenne d'Irumu. Ce, aux côtés de nombreux otages.

En outre, la troisième tuerie a été vécue dans le village de Mambelenga précisément à Kasoko. Là, le bilan avancé par la structure précitée fait état de 5 civils en plus de motos et maisons incendiées.

Ces tueries ont provoqué des déplacements des habitants vers d'autres milieux supposés sécurisés. Mais aussi, des activités ont été paralysées dans plusieurs secteurs.

Bantou Kapanza Son, à Beni

Étiquettes