Haut-Katanga : Les pétroliers membres de la FEC reprennent la distribution de carburants après avoir échangé avec Sama Lukonde

Photo 7SUR7.CD

Les pétroliers membres de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) de la province du Haut-Katanga décident de reprendre la distribution de carburants après avoir rencontré le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, à Lubumbashi, le vendredi 22 avril 2022.

Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement congolais qui a fait le compte rendu de cette rencontre, a indiqué à la presse locale que le chef du gouvernement a échangé avec les pétroliers sur la question de la pénurie du carburant connue ce dernier temps dans cette entité du pays. Mais aussi, poursuit le ministre de la communication, les solutions idoines à apporter pour mettre fin à cette difficulté d'approvisionnement en carburant dans la partie orientale de la RDC.

« Il a été question de pouvoir voir dans quelle mesure le gouvernement pouvait apporter des solutions à la difficulté d'approvisionnement que nous avons constatée dans la province. Après les différents points qui constituaient les difficultés que rencontre la profession ont été exposés », a-t-il expliqué.

Dans la foulée, le porte-parole du gouvernement a souligné  qu'il a été demandé aux pétroliers de reprendre la distribution des carburants en attendant les réponses qui viendront du comité de conjoncture d'ici quatre jours.

De son côté, Patrick Muland, président de la FEC dans l'espace Katanga a précisé qu'il n'y a jamais eu des problèmes avec le gouvernement. Il a confirmé la reprise de la distribution de carburants en attendant les réponses immédiates du gouvernement congolais.

« Comme vous le savez, la situation que nous connaissons, nous l'héritons de la conjoncture internationale. Donc, ce n'est pas un problème qui est provoqué ou voulu par le gouvernement. C'est un problème exogène qui nous rattrape en RDC. Nous avons reçu la promesse de la part de la première autorité du gouvernement de pouvoir, celle de nous revenir au plus tard d'ici lundi avec des solutions adéquates. Néanmoins, nous allons reprendre la distribution. La distribution sera reprise sans solution immédiate mais dans l'espoir que d'ici à lundi, comme nous l'a rassuré le premier ministre, des réponses soient données à nos préoccupations pour éviter la crise que connaît le secteur pétrolier pour le moment », a-t-il rassuré.

Cela fait presque deux semaines que plusieurs stations-services de la ville de Lubumbashi sont fermées. Une situation qui a poussé les quelques stations ouvertes de hausser le prix de carburants. La plupart des chauffeurs de véhicules automobiles interrogés par 7SUR7.CD affirment avoir acheté un litre d'essence à 3.000 FC au lieu de 2.950 FC alors qu'auprès des Kadhafis, le litre revient à 4.500 FC voire 5.000 FC.

Patient Lukusa, à Lubumbashi