RVA : L'Intersyndicale invite C. Okende à retirer son projet de Loi visant à "dépouiller la régie de ses attributions" et menace de descendre dans la rue 

Droits tiers

Les délégués et permanents syndicaux de la Régie des Voies Aériennes (RVA) ont, dans correspondance datée du 26 mai 2022, saisi le ministre des Transports et Voies de Communication, Chérubin Okende, au sujet du dépouillement des attributions de cette régie. 

En clair, ils dénoncent un projet de Loi qui pourrait, d'après eux, impacter négativement la RVA en la dépouillement de ses attributions. 

"En effet, des informations en notre possession font état de l'élaboration d'un projet de loi modifiant la loi n°10/014 du 31 décembre 2010 relative à l'Aviation Civile dont le contenu impactera négativement sur la Régie des Voies Aériennes en la dépouillant de ses attributions et la contraignant de les partager avec des organismes et entreprises tiers", lit-on dans cette correspondance de l’Intersyndicale de la RVA.

D'après l’Intersyndicale, alors que les agents et cadres de la RVA attendaient de Chérubin Okende des solutions idoines aux problèmes qui sont les leurs, grande est leur surprise d'apprendre encore de sources sûres et concordantes que le projet de loi portant création de l'entreprise dénommée AIR CONGO, aurait comme finalité la participation de la société Ethiopian Airlines dans la gestion de 5 des aéroports vitaux (N'djili, Luano, Goma, Bangoka et Ndolo).

"Point n'est besoin de rappeler d'une part que la RVA s'est déjà vu amputer de deux de ses redevances (SURETE et SECURITE) ; et d'autre part, vos propositions desdites lois engendreront à coup sûr la suppression des emplois ; la diminution des recettes et videra sensiblement la Régie des Voies Aériennes de toute sa subsistance avec comme conséquence sa disparition programmée au moment où la régie enregistre plusieurs mois d'amérés de salaires tant à Kinshasa que dans ses entités de l'intérieur, ce qui créerait un malaise sur toute l'étendue de la République", renchérit la correspondance.

Par conséquent, les agents et cadres de la RVA appellent le ministre des Transports et Voies de Communication à retirer ce projet de Loi. Au cas contraire, ils menacent de descendre dans la rue pour faire entendre leur voix. 

"Faute pour vous de retirer ou mieux encore d'annuler votre projet machiavélique, nous vous tiendrons responsable de tous les désagréments qui en subviendraient dans les jours qui suivent car tous les agents de la Régie des Voies Aériennes désapprouvent farouchement vos initiatives et sont disposés à descendre dans la rue pour se prendre en charge et vous barrer la route", conclut l’Intersyndicale de la RVA.

Pour rappel, le gouvernement Sama Lukonde s'active pour la mise sur pied de la nouvelle compagnie congolaise d'aviation civile, Air Congo, pour améliorer le trafic aérien en République démocratique du Congo. 

Pour mener à bon port ce projet, le ministre des Transports avait indiqué début mai, qu'une feuille de route à suivre, a été élaborée par le gouvernement et son partenaire Ethiopian Air Lines.

Jephté Kitsita