Nord-Kivu : Près de 800 cas de choléra recensés en 6 mois à Masisi

Photo : Droit tiers

Le territoire de Masisi au Nord-Kivu, fait face à une crise sanitaire sans précédent avec la flambée des cas de choléra dans les zones de santé de Kirotche, Katoyi et Masisi.

Depuis le début de l'année en cours, 792 cas ont été recensés, contre 212 cas au cours de la même période de l'année précédente. Ces chiffres sont révélés le Bureau de Coordination Humanitaire des Nations-Unies (OCHA), dans un rapport publié mercredi 22 juin 2022 et consulté par 7SUR7.CD ce jeudi.

« Les autorités associent cette augmentation aux mauvais aménagements des points d'approvisionnement en eau potable, à la promiscuité dans les ménages, en particulier dans les communautés d'accueil et sites de déplacés, et aux mauvais systèmes d'hygiène et de gestion des déchets », s'inquiète OCHA.

Pour y faire face, des acteurs humanitaires dont MEDAIR, Médecins Sans Frontières et Première Urgence, sont sur le terrain pour assurer la couverture en eau potable, l'hygiène et l'assainissement. Ces organisations appuient également la prise en charge des cas suspects et confirmés dans les aires de santé affectés, rapporte cette agence du système des Nations-Unies.

Le territoire de Masisi est parmi les plus affectés par les violences armées dans cette province meurtrie de l'Est de la République démocratique du Congo. Cette région compte des milliers de déplacés suite à l'activisme des groupes armés locaux dans plusieurs villages. Masisi enregistre aussi chaque année un important nombre de cas de violences sexuelles documentées par les organisations féminines.

Glody Murhabazi, à Goma