RDC : Le gouvernement et l'église catholique signent 5 accords sur l'éducation, la fiscalité et la garde des enfants en conflit avec la loi

Droits tiers

Le gouvernement de la République démocratique du Congo et l'église catholique, à travers la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), ont signé le samedi 02 juillet 2022 à la Primature à Kinshasa, 5 accords spécifiques. 

Au terme de cette cérémonie, le secrétaire général de la CENCO, Monseigneur Donatien Nshole, a fait savoir que ces accords portent notamment sur l'éducation, la garde des enfants en conflit avec la loi, la pastorale de l'église dans les établissements pénitentiaires et la fiscalité.

"Comme vous le savez, en 2016, un accord-cadre avait été signé entre le Saint-Siège et l'État congolais. En janvier 2020, il y a eu échange et ratification des instruments par le président Tshisekedi, qui avait représenté le pays. La mise en œuvre de cet accord prévoit les accords spécifiques. Aujourd'hui, nous avons eu la joie d'assister à la signature de 5 accords spécifiques. Il s'agit de l'accord sur l'éducation, l'accord sur la pastorale de l'église dans les établissements pénitentiaires et la garde des enfants en conflit avec la loi, l'accord sur la fiscalité, l'accord sur la pastorale de l'église auprès des orphelinats, des personnes âgées", a-t-il indiqué.

Et de renchérir : "Ce sont là des services que l'église rend, non seulement aux catholiques, mais à toute la société congolaise. C'est tout à fait normal que l'État reconnaisse et s'engage à faciliter ce travail dans respect de la loi du pays et sans porter préjudice au droit de l'église qui est le droit Canon. C'était donc la signature de ces accords négociés entre le gouvernement et la CENCO, au nom du Saint-Siège. Désormais, le travail sera fait dans un environnement beaucoup plus rassurant, étant donné que l'État s'est engagé à encadrer et accompagner le travail de l'église au service de la population". 

Le premier ministre, Sama Lukonde, le secrétaire exécutif du Vatican, cardinal Parolin Pietro, le cardinal Fridolin Ambongo ont tous pris part à la cérémonie de signature de ces 5 accords.

Prince Mayiro