Sud-Kuvu : La société civile de Minembwe dénonce des actes posés par des membres du gouvernement provincial de nature à déstabiliser cette entité 

Droits tiers

La société civile noyau de Minembwe en territoire de Fizi au Sud-Kivu dénonce certains actes du gouvernement provincial qui sont de nature à déstabiliser cette entité.

Dans une déclaration rendue publique le 29 juillet dernier, cette structure citoyenne citoyenne fustige de constater que malgré les conflits armés dont elle est victime depuis 5 ans,  la population de Minembwe est de nouveau traumatisé par certaines correspondances " non motivée, sélectives et inopportunes" du gouvernement provincial. 

Ruvuzangoma Rubibi Saint-Cadet, président de la société civile de Minembwe cite notamment une lettre du ministre de l'enseignement primaire, secondaire et technique pour procéder à un contrôle physique des enseignants uniquement dans la sous division de Fizi 5 (Minembwe) et de sanctionner les absents.

7SUR7.CD

Il s'interroge sur l'urgence de cette correspondance alors que les enseignants qui prestent  à Minembwe viennent de tous les coins de la province et dont actuellement en vacance.

Cette structure citoyenne dénonce également la lettre du gouverneur de province qui a exigé la remise et reprise entre le bourgmestre de la commune de Minembwe et le chef de secteur de Lulenge, et qui a confié la gestion de cette entité au chef de secteur de Lulenge.

« Au lieu d'apporter assistance à la population vulnérable de ces conflits, au lieu d'encourager les agents de l'Etat qui y travaillent dans des conditions sécuritaires très précaires, ils décident de nous traumatiser davantage par leurs correspondances non motivées, sélectives, inopportunes et sans intérêts. Ces actes sont de nature à déstabiliser les entités administratives de base, insécuriser la population et freiner ainsi le développement durable des entités », a déclaré Ruvuzangoma Rubibi.

Il recommande ainsi aux autorités de considérer la commune de Minembwe au même titre que d'autres entités administratives créées et de travailler pour la paix et la cohésion sociale de toute la population du Sud-Kivu

Il demande également que tous actes administratifs pris contre la seule entité de Minembwe soient révisés.

Il sied de rappeler qu'après la cérémonie d'installation du bourgmestre de Minembwe en septembre 2020, le président Félix Tshisekedi a suspendu l'érection de Minembwe en commune quelques semaines après suite à des revendications et craintes d'une supposée balkanisation.

Jephté Kitsita