Sud-Kivu: Un militaire de la MONUSCO tué par des rebelles à Minembwe

Photo tiers

Un militaire de la Mission d'organisation des Nations-Unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) a été assassiné par des rebelles à Minembwe en territoire de Fizi (Sud-Kivu), le vendredi 30 septembre 2022. 

Le lieutenant Jérémie Meya, porte-parole de la 12ème brigade de réaction rapide des FARDC basée à Monembwe qui le confirme à 7SUR7.CD indique ce casque bleu tué par des rebelles Twigwaneho-Makanika était commis à la garde.

Il précise ces rebelles ont trompé la victime sous prétexte qu'ils viennent se rendre. 

" C'était vers 22h00 heure locale. Une équipe du groupe terroriste Twigwaneho Makanika a réussi à assassiner par rise un militaire de la MONUSCO du grade sergent. Les malfrats se sont présentés comme étant soit disant rendus dans le but de profiter de la protection  de la MONUSCO. Étant assigné à la garde, cet élément voulant les accueillir par rapport à l'exercice de sa mission, ces rebelles ont tiré à bout portant sur ce militaire et a succombé sur place. Ces malfrats se sont par la suite dissimulés vite à la population", a-t-il expliqué.

Le lieutenant Jérémie Meya souligne que depuis un moment la MONUSCO est menacée par sa volonté de recevoir les rendus dans cette zone.

Il indique que la 12ème brigade de réaction rapide condamne cet incident perpétré par ces rebelles et présente ses condoléances aux casques bleus.

Il sied de rappeler que le 30 juillet dernier, ces mêmes rebelles avaient kidnappé deux officiers de la police nationale congolaise à Kabingo, toujours dans le territoire de Fizi.

Déogratias Cubaka, à Bukavu

Étiquettes