Agression rwandaise : « Le mini-sommet de Luanda est une victoire diplomatique du président Tshisekedi », (UDPS Léonard Mulunda)

Droits tiers

Se confiant à 7SUR7.CD ce vendredi 25 novembre 2022, Léonard Mulunda, cadre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), estime que le mini-sommet qui s'est tenu mercredi dernier à Luanda, en Angola, est une victoire de la diplomatie du président Tshisekedi. 

En effet, lors de ce mini-sommet des chefs d’État autour du président angolais Joâo Lourenço, un ultimatum de 2 jours a été donné aux rebelles du M23 pour cesser les hostilités et quitter les territoires qu’ils occupent dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Pour ce cadre du parti présidentiel, cela est la résultante de la vision de Félix Tshisekedi qui, à l’en croire, a permis de sortir la République démocratique du Congo de l’isolement diplomatique.

« Je profite de l'occasion pour le féliciter, parce que c'est depuis 2019 qu'il a initié une réforme sur sa politique extérieure. Donc, il a redéfini stratégiquement sa politique extérieure axée sur un activisme diplomatique sur le plan international et continental qui a, d'ailleurs, permis aujourd'hui à la RDC de briser l'isolement diplomatique auquel notre pays faisait face en 2016 », a-t-il indiqué.

S’adressant à l’opposition congolaise, Léonard Mulunda fait savoir à cette dernière qu’en politique, confondre erreur et faute est une faute.

« Aujourd'hui, tout le monde comprend pourquoi le président Tshisekedi voulait que nous puissions adhérer à l'EAC. En connaissant bien les points inscrits à l'ordre du jour, qui, de par et d'autre, avait déjà mis le Rwanda dans le coin. Le président Tshisekedi avait défini les contours dans lesquels, tout dialogue, toute négociation au niveau sous-régional ou régional devrait se passer », a-t-il renchéri.

Il a profité de cette occasion pour saluer la « bravoure du peuple congolais qui a adhéré » à l'appel du président Tshisekedi de se mobiliser malgré les divergences politiques, se mobiliser corps et âmes pour soutenir les FARDC qui « font un travail de qualité » dans la partie Est du pays.

« Je voulais inviter le peuple congolais à accompagner le président Tshisekedi dans la démarche qui est en train d'aboutir à une solution durable. Aujourd'hui, le M23 est appelé à quitter les territoires et localités occupés illégalement et la force de l'EAC va faire un travail important à côté de nos FARDC. Après le retrait de M23, il y aura une possibilité de retour de nos frères et sœurs qui se sont déplacés à cause des atrocités », a-t-il ajouté. 

Par ailleurs, Léonard Mulunda appelle les congolais en général et les cadres de son parti en particulier, à laisser les querelles inutiles, pour se concentrer sur l'essentiel. Pour lui, le plus important est mobiliser tout le peuple congolais à adhérer massivement à l'appel du président Tshisekedi, à la cohésion et l’unité nationales.

Jephté Kitsita