Lubumbashi : 6 présumés assassins d'un chauffeur aux arrêts

Photo tiers

Six autres présumés assassins d'un chauffeur de taxi en commun ont été arrêtés par la Police nationale Congolaise (PNC) à Lubumbashi en province du Haut-Katanga et présentés au gouverneur Jacques Kyabula Katwe, ce samedi 03 décembre 2022.

Selon un agent de la Police judiciaire dans le Haut-Katanga qui a mis la main sur ces bandits, ces derniers ont été arrêtés au bâtiment Hypnose au centre-ville de Lubumbashi lorsqu'ils voulaient vendre le véhicule ravi de marque Probox du chauffeur tué.

« Ce sont ici les six premiers suspects que nous avons maîtrisé sur le dossier de l’assassinat du chauffeur Kitungwa Timothée Kalala ainsi que la voiture Probox de couleur jaune que voici bien que la plaque est déjà changée. C’est la voiture que conduisait le chauffeur en question. Le premier que vous voyez là-bas c’est Hussene Kalala alias Hk. C’est lui qui avait confié la voiture entre les mains de Mwamba Mwamba sous prétexte que le véhicule lui appartenait. Il a fait appel à ses collègues commissionnaires qui sont là », a-t-il expliqué aux autorités provinciales.

Le travail abattu par la Police nationale Congolaise a été salué par le chef de l'exécutif provincial du Haut-Katanga. Jacques Kyabula Katwe a remercié les éléments de la PNC et leur a demandé de mettre à la disposition de la Justice ces présumés assassins.

« Aujourd’hui, nous sommes encore en face avec les criminels qui ont participé à l’assassinat d’un chauffeur. Coup de chapeau par rapport à ça et la Police doit être vigilante. La Police est là pour la protection des citoyens. Et donc les crimes qui se commettent doivent être sévèrement punis. C’est comme ça que je demande à ce que vous mettiez ces criminels à la disposition de la Justice », a-t-il souhaité.

Il est à rappeler qu'il y a trois jours, le corps du chauffeur Timothée Kitungwa a été ramassé emballé dans un sac. Selon les témoins de la Police, ce corps avait reçu des marteaux à la tête avant d'être tué et emballé dans ce sac. 

Le jeudi 1er décembre dernier, 5 autres présumés assassins du prophète Jérémie Doxa Lenge, tous des motards, ont été arrêtés et présentés aux autorités de la province du Haut-Katanga. Le procès contre ces motards a été ouvert vendredi à l'auditorat militaire du Katanga.

Patient Lukusa, à Lubumbashi