Enrôlement des électeurs : La VSV juge inssufisants les 25 jours de plus accordés par la CENI 

Droits tiers

L'ONG de défense des droits de l'homme la Voix des Sans Voix pour les droits de l'homme (VSV), salue le prolongement de l'enrôlement des électeurs dans la première aire opérationnelle par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dimanche dernier après avoir constaté un faible taux des personnes enrôlées. 

Cependant, cette organisation de la société civile trouve insuffisant ce prolongement de 25 jours pour couvrir les 10 provinces comprises dans cette première aire.

« 25 jours de prolongation accordée par la CENI paraissent insuffisants pour couvrir les 10 provinces sus évoquées. La réussite et la crédibilité du processus électoral requièrent la participation de tous et de toutes. D'où, il est important que la CENI accorde plus de temps à cette opération comme cela a été le cas lors des processus électoraux antérieurs », s'est exprimé la VSV dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD ce mardi 24 janvier 2023.

Elle exhorte à cet effet, la centrale électorale à prolonger une fois de plus l'opération d'enrôlement dans la première aire opérationnelle afin de permettre au plus grand nombre de congolaises et congolais de se faire enrôler et d'obtenir leurs cartes d'électeur pour toute fin utile.

En outre, la VSV suggère à la CENI d’augmenter les Dispositifs Electronique de vote (DEV) dans des centres d'enrôlement en vue d'accélérer cette opération et de permettre à un grand nombre d'électeurs potentiels de s'enrôler sans plus de difficultés et de prendre en charge conséquemment les agents et les éléments de la police affectés dans les centres d'enrôlement.

Rappelons que la CENI a prolongé de 25 jours l'enrôlement des électeurs dans la première aire opérationnelle au regard du faible taux d'enrôlés sur les 18 millions attendus.

La première aire opérationnelle comprend notamment les provinces de Kinshasa, Kongo-Central, Kwilu, Kwango, Mai-Ndombe, Mongala, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi, Tshuapa et Équateur.

Christel Insiwe