Mbandaka : toujours pas de cours à l’Université depuis 3 mois

Publié ven 12/09/2014 - 06:20

Les activités restent paralysées depuis environ 3 mois à l’Université de Mbandaka (Unimba), les étudiants de la faculté de médecine organisant un sit-in, nuit et jour, pour empêcher tout accès à cet établissement et la tenue des enseignements. Ils exigent le limogeage du recteur intérimaire et du comité de gestion, auxquels ils reprochent notamment d’avoir fait appel à des enseignants peu qualifiés pour dispenser les cours. La société civile locale, quant à elle, dénonce la passivité des autorités congolaises dans cette affaire.Les étudiants accusent aussi le recteur intérimaire et le comité de gestion de l’Unimba d’avoir commandité le pillage, le 1er septembre dernier, des matériaux de construction entreposés pour un projet à impact rapide de la Monusco.

Dans un communiqué de presse déposé mercredi à Radio Okapi, la Société civile de la province de l’Equateur (Socipeq) fustige la passivité des autorités et des services de sécurité.

«Les autorités ont laissé pourrir la situation pour qu’elle puisse déboucher à ce pillage systématique que nous déplorons», a expliqué Fabien Mungunza, le président de coordination de la Socipeq.

La société civile dénonce également une certaine «partialité» de la délégation du ministère de l’Enseignement supérieur et Universitaire venue de Kinshasa pour décanter la situation. Cette délégation, selon la même source, aurait du «rencontrer toutes les parties prenantes afin de faire un rapport objectif et complet.»

Radio Okapi a tenté, en vain, d’obtenir la réaction des autorités administratives, académiques et policières sur ce dossier.