Sud-Kivu : 3 morts dans un accrochage entre l’armée et les miliciens à Tulongye

Trois personnes sont mortes dans un accrochage qui a opposé dans la nuit de mercredi à jeudi 15 janvier les Forces armées de la RDC à un groupe d’hommes armés supposés appartenir au groupe Yakutumba. Les combats ont eu lieu à Tulongye, un village situé à 35 km au sud de Lulimba (Sud-Kivu).
Selon des sources locales, des hommes armés en provenance de la forêt de Ngandja qui ont tenté de piller des boutiques dans le village de Tulongwe ont été surpris par les FARDC en patrouille dans la zone.
Ces malfrats ont fui et se sont retrouvés niveau d’une position d’autres militaires. C’est là qu’ils ont ouvert le feu et tué un militaire FARDC dans le coup d’une attaque par surprise, indiquent des sources militaires.
Les FARDC ont ensuite répliqué et réussi à repousser les assaillants dans la forêt. Le commandant du 335e sous-secteur opérationnel des FARDC à Fizi affirme que deux assaillants ont par la suite été tués.
La même source souligne que les agents des renseignements militaires ont été dépêchés sur le lieu jeudi 15 janvier dans la matinée pour identifier les corps de deux assaillants tués.
C’est le premier accrochage signalé dans cette région depuis le début de l’année entre les FARDC et les groupes armés.
Selon le commandant FARDC du 335e sous-secteur opérationnel des FARDC à Fizi-centre, le calme est revenu ce jeudi matin. Et la situation est sous contrôle de l’armée.​