Victoire de Tshisekedi : P. Mukuna demande à l’abbé Nshole de se taire et invite la population à dire “NON” à la CENCO

Le responsable de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa, “ACK”, n’est pas allé par le dos de la cuillère pour passer son message au secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, “CENCO”, l’abbé Donatien Nshole.

L’évêque Pascal Mukuna a tout simplement demandé au secrétaire général de la CENCO, lors du culte religieux du week-end dernier tenu dans son église située dans la commune de Bandalungwa, de se taire.

“Je suis parmi les fondateurs des églises de réveil, je parle en cette qualité pour dire à Nshole de fermer sa bouche. En plus, nous avons des protestants, des musulmans, des kimbanguistes… La CENCO ne peut pas s’approprier seule l’église. Nous n’en avons pas besoin. L’Église ne peut pas envoyer les gens mourir. S’ils ont besoin d’argent alors qu’ils demandent comme ils ont l’habitude de le faire. Il ne faut pas chercher de trouble”, a déclaré le président de Renaissance du Congo.

En outre, Pascal Mukuna a demandé à la population congolaise de dire NON à la CENCO ainsi qu’à l’abbé Donatien Nshole et que ces derniers arrêtent de créer le trouble.

Pour rappel, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo avait par l’entremise de son secrétaire général l’abbé Donatien Nshole, déclaré connaître le nom du vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018.

Après la publication des résultats provisoires par la Commission Électorale Nationale Indépendante, “CENI”, consacrant Félix Tshisekedi vainqueur provisoirement, les évêques catholiques membres de la CENCO ont déclaré que ces résultats n’étaient pas conformes avec les données en leur possession collectées dans différents bureaux de vote et de dépouillement.

Depuis lors, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo est la cible de nombreuses critiques venant de tout bord.

Jephté Kitsita

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 703
    Partages