Beni : Les miliciens maï-maï se transforment en juges pour traiter les dossiers des civils à Mabuku-Kathembo (Société civile)

7SUR7.CD

Les miliciens maï-maï de Nduma ont installé une position à 500 mètres du centre de Mabuku, une localité située à 7 kilomètres de Maboya dans sa partie Ouest sur la route Beni-Butembo dans le territoire de Beni.

Profitant de l'absence des éléments de l'armée et la police, ces miliciens ont préféré construire des petits bureaux afin de juger les civils qui commettent des fautes dans toute la région.

Pour trancher sur un dossier qu'ils qualifient de simple (vols, ivresses) par exemple, ces miliciens demandent 50 USD, et 150 dollars ou plus pour un dossier de sorcellerie, a expliqué à 7SUR7.CD un membre de la société civile couvert d'anonymat.

Des coups de fouets sérieux  sont infligés aux personnes qui boudent le travail communautaire appelé "Salongo" qui consiste à nettoyer l'intérieur et l'extérieur mais aussi tous les chemins qui mènent vers leur camp. Ces miliciens remettent des jetons aux personnes qui participent à ce travail communautaire imposé, ajoute la même source.

Le jour du marché local, ces derniers font le tour  demandant à chaque commerçant une somme voulue selon la quantité de la marchandise de chacun.

La société civile de la région hausse le ton et appelle le nouveau gouvernement à restaurer l'autorité de l'État dans cette partie du pays.

Toutefois, signale la société civile de Mabalako, les miliciens "Wakombozi "chassés à la colline de Ngazi-Tsakatsaka dimanche dernier par les éléments FARDC seraient de retour sur la même colline et auraient construit de nouveau des cabanes.

Bantou Kapanza Son/Correspondant 7SUR7.CD à Beni