RDC-Gratuité de l'enseignement : À Goma, un préfet a été suspendu pour avoir perçu des frais scolaires

Publié sam 12/10/2019 - 13:10
7sur7

 

Le préfet des études à l'Institut Uwenezaji, une école publique située à Kituku en ville de Goma (Nord-Kivu), a été suspendu depuis jeudi 10 octobre dernier par l'inspecteur principal provincial de la sous division de l'Enseignement Primaire Secondaire et Technique, province éducationnelle Nord-Kivu I.

L'inspecteur Gilbert Wiholo contacté par 7SUR7.CD ce samedi 12 octobre, a confirmé cette information en révélant que le chef d'établissement qui a été suspendu percevait une somme de 3.500 francs congolais par élève, chose qui est contraire aux dispositions de la gratuité de l'enseignement prônée par le chef de l'État Félix Tshisekedi.

"C'est juste conformément aux instructions que nous avons reçues de la part du secrétaire général de l'EPST en rapport avec la mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement de base. Alors on avait demandé à tous les préfets de ne pas percevoir ou demander des frais avant la sortie de l'arrêté du gouverneur de province en rapport avec la gratuité ou la fixation des frais", a-t-il expliqué.

Selon lui, le préfet n'a pas obtempéré et a commencé à percevoir les frais sans aucune autorisation ni justification, et quand on lui a demandé de restituer l'argent, il a dit qu'il avait déjà tout consommé.

Gilbert Wiholo met en garde les autres chefs d'établissements publics qui vont aller à l'encontre des dispositions arrêtées en rapport avec la mise en œuvre de la gratuité.

"Ils risqueront plus qu'une suspension. Nous avons déployé des inspecteurs qui sont en train de faire le suivi sur terrain", prévient-il.

Pendant ce temps, les enseignants des écoles publiques de Goma sont toujours en grève depuis plus de 10 jours maintenant. Après avoir radicalisé la grève, ils prévoient une marche ce lundi 14 octobre qui chutera au gouvernorat de province où un mémorandum sera déposé.

Glody Murhabazi, à Goma