RDC : Le 1er ministre interdit aux ministres de recourir aux entreprises publiques pour financer les dépenses de leurs cabinets 

Publié dim 13/10/2019 - 12:41
Sylvestre Ilunga Ilunkamba

Le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a, dans une correspondance datée du 9 octobre dernier adressée au ministre du portefeuille, déploré le fait que certains cabinets ministériels s'adressent aux entreprises du portefeuille de l'État ainsi qu'aux établissements publics sous leur tutelle pour la prise en charge des dépenses de fonctionnement ou/et des missions.

Dans la foulée, le successeur de Bruno Tshibala demande à Clément Kwete, ministre du portefeuille de mettre fin à ces genres de pratique.

"Je vous enjoins d'instruire les gestionnaires des entreprises publiques de ne plus financer les dépenses précitées qui relèvent du budget de l'État et de vous faire rapport sur des dépenses de ce genre qu'ils auraient déjà financés", a indiqué le premier ministre. 

Pour Sylvestre Ilunga Ilunkamba, ces pratiques sont contraires à la bonne gouvernance et constituent une grave entorse à l'acte d'engagement éthique auquel les membres du gouvernement ont individuellement adhéré. 

À signaler qu'en RDC, les ministres puisent dans les caisses des entreprises publiques sous leur tutelle. Les mandataires des entreprises publiques, en cas de refus de financer des activités de leur ministre de tutelle, peuvent s'exposer à des représailles allant jusqu'à leur suspension. 

Les entreprises ont deux tutelles, une dite technique et une autre dite financière. Cette dernière est assurée par le ministère du portefeuille. 

Jephté Kitsita