Beni : Un élément FARDC se tire une balle dans la tête après avoir tué sa concubine à Bashu

Publié mar 15/10/2019 - 11:30
7sur7

Un militaire (Yousouf, Ndlr) des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, (FARDC), s’est tiré une balle dans la tête, la soirée du lundi 14 Octobre dernier, à Bashu dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) après qu’il venait de tuer sa concubine (Félonne). 

Tous deux sont morts sur le champ, dans un campement de l’armée situé dans le groupement Malio, confirme le commandant Charles, du 2102ième régiment militaire basé à Isale-Bulambo.

La Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) condamne ce double cas d’assassinats et appelle le commandement militaire à un sens élevé de responsabilité.

"Ce militaire a tiré sur sa concubine au nom de Félonne. Puis, il s’est lui-même tiré une balle dans la tête. Il y a donc, deux morts sur place. Nous appelons le commandement militaire à bien recadrer ses troupes", explique à 7SUR7.CD, Moise Kiputulu, coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise dans la région de Beni.

En groupement Masiki-Vayana, dans ladite chefferie, un autre civil du nom de Katembo Mwera a été tué la nuit du lundi à ce mardi 15 octobre, par des bandits en armes à feu et blanches. 

Des sources concordantes dans la zone affirment que les bourreaux l’ont poignardé et se sont, par la suite, volatilisés dans la nature. 

Lundi dernier, deux corps sans vie ont été retrouvés à Karuruma (Bashu). Les victimes, toutes d’une même famille, ont aussi, été exécutées par arme blanche. 

Ces faits d’insécurité portent à 5 le nombre de morts enregistrés dans la chefferie de Bashu, en l’espace de 2 jours. 

Joël Kaseso, à Butembo