RDC-Corruption aux sénatoriales et gouvernorales : "Les dénonciateurs s'ils ne se sont pas confondus dans les excuses, ils ont carrément disparu de la circulation", (Flory Kabange)

Publié mar 15/10/2019 - 14:35
7sur7

Le Procureur général près la Cour de cassation a reconnu qu’il y a eu corruption au cours des dernières élections indirectes des gouverneurs et sénateurs en RDC, organisées respectivement le 10 avril et 15 mars derniers.

Flory Kabange Numbi l’a dit dans son discours à l’occasion de la rentrée judiciaire ce mardi 15 octobre 2019.

Par contre, le Procureur général près la Cour de Cassation a déploré le fait aucune dénonciation des fait de corruption n'a été portée au niveau de la justice.

"Une chose est de dénoncer le fait infractionnel et une autre est d’aller jusqu'au bout de sa logique, en confirmant sa plainte au niveau des instances judiciaires, de manière à faire avancer l'instruction en collaborant au recueil des éléments des preuves à l'appui des accusations portées. Tel n'a pas été malheureusement le cas des dernières échéances, alors que les dénonciations ont été faites avec fracas. Les dénonciateurs s'ils ne se sont pas confondus dans les excuses, ils ont carrément disparu de la circulation", a dit F. Kabange.

Pour rappel, les allégations de corruption au sein des assemblées provinciales avaient conduit le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en mars dernier, à suspendre momentanément l’installation des sénateurs élus.

Jephté Kitsita