Kasaï Central-Suspension des activités à l'Ass. Prov : "les députés devraient penser à l'intérêt de la province que leurs intérêts" (K. Mputu, analyste)

Publié mer 16/10/2019 - 07:52
7sur7

Au lendemain de la suspension de la session ordinaire à l'Assemblée Provinciale du Kasaï Central, les réactions fusent de partout. La dernière en date est celle de Kafulu Mputu, analyste politique qui s'est confié à la presse ce mardi 15 octobre 2019 pour faire entendre sa voix.

Pour lui, les élus provinciaux du Kasaï Central devraient privilégier l'intérêt du peuple que les leurs, vu les matières à traiter au cours de cette session de septembre 2019 réputée budgétaire. 

"Sécher les plénières c'est un droit, mais est-ce qu'ils ont réclamé sans qu'ils aient gain de cause? Je pense que les députés devraient penser à l'intérêt de la province que leurs intérêts, parce que leurs intérêts l'État s'en occupera l'un ou l'autre jour", a-t-il déclaré.

Kafulu Mputu pense par ailleurs que l'organe délibérant a des matières à délibérer au cours de cette session.

"Notre session venait de commencer il y a quelques jours, c'est une session budgétaire, il y a aussi des matières qui n'avaient pas été traitées lors de la session passée", a-t-il ajouté.

Cet analyste politique conseille cependant les élus provinciaux de saisir le premier ministre ou le président de la République.

"Au lieu de cesser les plénières, les députés devraient écrire, s'adresser au premier ministre ou au président de la République pour réclamer leurs droits, entre temps continuer à travailler pour l'intérêt du peuple", a-t-il conseillé.

Pour mémoire, l'Assemblée provinciale a suspendu lundi 14 octobre 2019 sa session de septembre suite au non paiement des émoluments (5 mois, Ndlr) de ses deputés.

Alain Saveur Makoba, à Kananga