RDC : 6 groupes armés locaux actifs dans l'Est attendent toujours le dialogue avec Kinshasa pour déposer les armes

Publié lun 13/01/2020 - 15:35
7sur7

 

Au moins 6 groupes armés locaux actifs dans 4 provinces au nord-est de la RDC (Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Tshopo), attendent toujours le dialogue avec le gouvernement congolais afin de déposer les armes et participer à la pacification de cette région du pays, comme voulu par le président de la République Félix Tshisekedi.

Ils avaient coalisé après 4 jours de discussions, le 28 novembre 2019. Près de 50 jours après, ils disent toujours attendre l'appel de Kinshasa, afin de dialoguer et "participer à cet objectif commun", de pacifier la partie Est du pays.

Le porte-parole de Nduma Defense Of Congo Rénové (NDC-R), qui est le groupe armé moteur de cette coalition, s'est confié à 7SUR7.CD ce lundi 13 janvier 2020. Désiré Ngabo, dénonce "une affaire des médias de la part du gouvernement, qui n'a pas encore affiché son intention à dialoguer avec ces rébellions locales".

"On ne voulait pas dialoguer en étant en ordre dispersé, voilà pourquoi ayant les mêmes objectifs, nous nous sommes rassemblés pour répondre à la volonté du gouvernement congolais de vouloir dialoguer avec les groupes armés locaux. Malheureusement, ça fait maintenant un bout de temps que personne n'en parle, on se demande si c'était juste une affaire médiatique de la part du gouvernement ou quoi !!!", a-t-il fait savoir.

Le RPRC, dit compter toujours sur un appel de Kinshasa, afin de soumettre au chef de l'État un cahier de charge qui contient notamment la revendication d'éradiquer les rebelles Hutu Rwandais des FDLR, responsables de plusieurs atrocités depuis leur présence au Kivu en 1994.

Glody Murhabazi