RDC - Renforcement du système sanitaire  : L'INRB doté des laboratoires ultra-modernes 

Publié jeu 20/02/2020 - 14:01
7sur7

Le premier ministre Sylvestre Ilunga a inauguré ce jeudi 20 février 2020, à Kinshasa, les nouvelles infrastructures de l'Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) de la République Démocratique du Congo.

Ce bâtiment, selon le coordonnateur docteur Jean-Jacques Muyembe, constitue la deuxième extension de l'INRB. Il est composé de 3 centres, à savoir :

1. Centre de diagnostic et de recherche chargé doté des laboratoires ultra modernes P3 ;

2. Centre de formation, doté de 2 salles des travaux publics destinés à la formation et au recyclage des personnels de l'INRB et des chercheurs nationaux et étrangers et ; 

3. Centre d'essais cliniques.

Pour le Dr J-J Muyembe, l'INRB qui est doté des infrastructures de standard international, mérite désormais la confiance des autorités du pays. 

Tout en remerciant l'Agence de Coopération Internationale du Japon (JICA) qui a financé les travaux à hauteur de 21 millions de dollars américains, outre les 5 millions des équipements, Il a recommandé au président de la République de restaurer la paix sur toute l'étendue du pays pour faciliter la recherche et la surveillance des maladies. 

En plus, le Dr Muyembe a recommandé au gouvernement d'appliquer la loi faisant de l'INRB une institution publique et à la SNEL et la REGIDESO d'assurer la fourniture en eau et en électricité, pour garantir l'exécution les tâches lui confiées. 

De son côté, la JICA, à travers son représentant-résident Shibata Kazunao, s'est dit "réjoui de l'inauguration de cet édifice qui va permettre la recherche, la formation et la lutte contre les maladies". 

Pour sa part, l'ambassadeur du Japon en RDC, Hiroshi Karube, a fait savoir que son pays est déterminé à accompagner techniquement et financièrement le Congo-Kinshasa à relever les défis sanitaires auxquels elle fait face et à renforcer son système sanitaire. Il a aussi plaidé auprès des autorités congolaises pour que des moyens "suffisants" soient mis à la disposition de l'INRB en vue de lui permettre d'accomplir sa mission. 

Pour garantir la survie de cet ouvrage, le ministre de la santé publique, le docteur Eteni Logondo, a pris l'"engagement solennelle de veiller à l'utilisation rationnelle de ce don". 

Cette activité s'est clôturée par une visite de ces nouvelles installations par le chef du gouvernement, accompagné des ministres de la santé, du budget, le Dr Jean-Jacques Muyembe ainsi que d'autres personnalités politico-administratives. 

Prince Mayiro