RDC - Grève des pétroliers: le gouvernement prône le dialogue et appelle au calme

Publié sam 08/08/2020 - 18:38
7sur7

Au sortir d'une séance de travail ce samedi 8 août 2020 avec le Premier ministre, le ministre des hydrocarbures a demandé aux opérateurs pétroliers membres de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) de la zone centre (grand Kasai) et de la zone sud (grand Katanga) qui sont en pleine grogne de garder leur quiétude. 

À en croire Rubens Mikindo, le gouvernement est à pied  d'oeuvre pour apporter des solutions idoines à leurs revendications. 

« Il nous a été demandé de continuer à dialoguer avec les pétroliers parce que c'est un secteur tout à fait sensible. Nous avons cet intérêt à ne pas négliger les pétroliers. Nous voulons bien les écouter. Dans ce dialogue qui nous a été recommandé, nous devons aussi défendre les intérêts de l'État afin qu'ils ne puissent pas être bafoués. Le message c'est de demander à tout le monde d'être calme. Le gouvernement est en train de se battre pour que la solution soit trouvée », a-t-il fait savoir. 

Depuis jeudi dernier, les sociétés pétrolières de la province du Haut-Katanga sont en grève. Elles réclament notamment auprès des autorités congolaises la révision de la structure des prix des produits pétroliers afin de leur permettre de faire face à la situation économique actuelle. 

Lors de la dernière réunion du Conseil des ministres, le chef de l'État Félix Tshisekedi a préconisé « le dialogue » pour faire obstruction à toute manipulation et instrumentalisation d’une telle revendication à des fins inavouées.

À cet effet, une rencontre est annoncée lundi prochain avec le Premier ministre, le ministre des hydrocarbures et celle de l'économie en vue de trouver des voies et moyens pour mettre fin à cette crise. 

Merveil Molo