Kinshasa : La police passera de "temps à temps" pour vérifier le respect des gestes barrières aux lieux des cultes (G. Ngobila)

Publié lun 10/08/2020 - 17:58
Photo droits tiers

Dans un communiqué parvenu ce lundi 10 août 2020 à 7SUR7.CD, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a rappelé aux confessions religieuses les dispositions édictées pour éviter la propagation de la Covid-19. 

Ces dispositions consistent notamment à :

- Disposer des laves mains ainsi que des savons liquides à l'entrée des cultes ; 

- Le port obligatoire des masques par tous les participants ;

- Le prélèvement obligatoire de la température à l'entrée dans l'enceinte de lieu de culte ;

- La distanciation physique d'au moins un mètre entre deux voisins.

Le numéro 1 de la ville a indiqué que les services de la police passeront pour vérifier le respect des dispositions ci-haut.
En cas de non-respect, les confessions religieuses payeront des amendes. 

"Les services de la police passeront de temps en temps pour la vérification de l'application stricte des dispositions. Tout celui qui se soustraira à l'esprit de ce communiqué sera sommé de payer les amendes y relatives", a-t-il martelé. 

Gentiny Ngobila a aussi signifié que la disposition de l'occupation des trottoirs pendant les heures des cultes doit se faire dans les respect de l'ordre public, des gestes barrières et avec l'autorisation du bourgmestre de la commune. 

En RDC, les lieux de culte vont ouvrir le 15 août prochain d'après la décision prise par le président de la République Félix Tshisekedi à la levée de l'État d'urgence sanitaire.

Jephté Kitsita