Lubumbashi : Hausse du prix de transport en commun suite à la grève des pétroliers

Publié lun 10/08/2020 - 15:40
7sur7

Ça fait maintenant 5 jours que les routes de la ville de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga sont peu fréquentées par des véhicules de transport en commun.

Une rareté des taxis et bus jaunes s'observe dans cette ville suite au manque de carburant pour certains chauffeurs. Une situation causée par la grève des pétroliers dans la zone Sud de la RDC.

Ce problème a poussé certains conducteurs de transport en commun de hausser le prix, expliquent quelques membres de la société civile du Grand-Katanga.

Selon les Lushois interrogés par 7SUR7.CD, pour les tronçons Kasapa-Ville, Craa-Ville, Ruashi-Ville, Katuba-Ville, et Golf-Ville, le prix est passé de 500 à 1.000 Francs Congolais (FC) dans les taxis-bus. D'autres conducteurs sont pratiquement passés même de 1.000 à 2.000 FC pour les mêmes trajets.

« J'ai été choqué de payer 1.000 FC à bord de Hiace alors qu'avant hier, j'avais payé 500 en rentrant chez moi », s'indigne un passager rencontré au parking Gécamines du centre ville de Lubumbashi.

Un conducteur de taxi interrogé par 7SUR7.CD ce lundi 10 août 2020, dit s'être réveillé à 4 heures du matin pour aller se procurer de l'essence à Engin, mais a remarqué que le prix d'un litre qui était à 1.500 FC, est désormais passé à 2.500 voire 3.000 FC, d'où cette hausse du prix de transport.

« Mon convoyeur a acheté auprès des vendeurs en cachette communément appelés "Kadafi" un litre à 3.500 FC le matin. Et à 12 heures, le même Kadafi me vend à 5.000 FC. Qu'est ce qu'on peut faire pour réaliser le versement ? », s'interroge cet autre chauffeur trouvé au terminus Golf.

Patient Lukusa depuis Lubumbashi