Ituri : L'armée appelle les communautés à "ne pas envenimer la situation sécuritaire" par la création des groupes d'autodéfense

Photo droits tiers

Les forces armées de la République Démocratique du Congo "FARDC" appellent les différentes communautés de l'Ituri à éviter d'envenimer la situation sécuritaire par des groupes armés d'autodéfense.

Appel lancé ce mercredi 12 août 2020 par le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole du secteur opérationnel de l'armée en Ituri, dans un communiqué de presse dont 7SUR7.CD s'est procuré une copie.

"Les FARDC exhortent toutes les communautés Ituriennes de s'abstenir d'envenimer la situation sécuritaire de la province et d'entraver les actions de l'armée par des appels à l'auto-prise en charge militaire par des jeunes. Toute tentative dans ce sens sera interprétée comme haute trahison conformément à l'article 190 de la constitution de notre pays, et les auteurs subiront la rigueur de la loi", peut-on lire dans ce document.

Ainsi, le lieutenant Jules Ngongo demande aux communautés Ituriennes de faire confiance à l'armée et de se mobiliser derrière elle, afin d'éradiquer l'insécurité en Ituri.

Par la meme occasion, il invite tous les groupes armés actifs dans la province à déposer les armes, conformément à l'appel du chef de l'État Congolais Félix Tshisekedi.

Il sied noter que des groupes armés d'autodéfense ont été créés par certaines communautés de l'Ituri, victimes des exactions commises par la milice CODECO. Parmi ces groupes, figure la milice Zaïre.

Séraphin Banangana depuis Djugu