Équateur/Ebola : Des responsables du secteur sanitaire traduits en justice pour avoir gonflé les listes de paie

Publié lun 21/09/2020 - 07:41
7sur7

À travers un communiqué parvenu à 7SUR7.CD ce dimanche, le ministère de santé fait savoir que  les auteurs de la manipulation des listes des agents de la santé engagés dans la riposte contre Ebola en Équateur ont été suspendus et déférés devant la justice pour répondre de leurs actes. 

"Aussitôt informé de l'existence des listes de paie gonflées, le docteur Eteni Longondo a dépêché sur place les inspecteurs de santé du niveau national pour mener des enquêtes et superviser l'harmonisation de ces listes. Ces inspecteurs ont identifié 3 médecins chefs de zones de santé, 3 administrateurs gestionnaires et 1 infirmier titulaire qui ont été à la base de la manipulation des listes. Ces derniers sont présentement suspendus et déférés devant les instances judiciaires afin de répondre de leurs actes", lit-on dans ce communiqué. 

Pour le ministre de la santé, ajoute la même source, à partir du mois d'août, seuls les équipes cadres des zones de santé, les relais communautaires actifs, les équipes de prise en charge, ainsi que les équipes de laboratoire, seront payés et le nombre sera sensiblement réduit. 

Par ailleurs, le ministère de la santé renseigne que le gouvernement de la République a déboursé 1 million de dollars américains pour payer les arriérés de prime des prestataires commis à la riposte contre Ebola dans la province de l'Équateur. 

"Le ministre de la santé promet de tout faire pour éviter la mauvaise expérience de Goma (Ebola business)", rapporte le même communiqué. 

Après une visite effectuée du 7 au 12 septembre 2020 en Équateur, les ambassadeurs notamment de la Grande Bretagne, des États-Unis et du Canada accrédités en RDC avaient, dans un communiqué conjoint, dénoncé l'existence du phénomène Ebola business dans cette partie du pays. Ces diplomates avaient également salué l'engagement du gouvernement congolais à mettre fin à cette pratique, qui consistait au gonflement des listes des agents de santé engagés dans la riposte contre Ebola.

D'après les informations relayées par certains médias internationaux et nationaux, pour 120 cas de la fièvre hémorragique Ebola recensés en Équateur, il y aurait recrutement de 400 professionnels de santé. 

Prince Mayiro