L'IGF insiste : "Les compensations des recettes par les dépenses demeurent illégales et interdites par le gouvernement"

Publié ven 25/09/2020 - 21:13
7SUR7

L'inspection Générale des Finances (IGF) a, dans une mise au point parvenue ce vendredi 25 septembre 2020 à 7SUR7.CD, dénoncé les fossoyeurs des finances publiques qui "tentent de semer la confusion dans l'opinion en voulant faire croire que l'IGF serait revenue sur sa position en rapport avec l'illégalité des compensations comme mode de paiements des droits de l'État".

Via son service de communication, l'IGF confirme "avec force" que les compensations sont illégales, interdites et  déjà supprimées par décision du conseil des ministres.

"Il y a lieu de ne pas faire une confusion entre les compensations des dépenses publiques sur les recettes, phénomène décrié, et la récupération de Trop Perçu qui ne constitue pas une compensation", lit-on dans cette mise au point.

À en croire la même source, la lettre de l'IGF N° 570/PR/IGF/IG-CS/JAK/BCO/2020 ne constitue pas un rétropédalage, "peut-être dans l'esprit des confusionistes et des criminels économiques".

Ladite lettre, poursuit la même source, a pour objet de préciser à l'attention de l'administration fiscale la meilleure compréhension de la notion des compensations.

"Les compensations des recettes par les dépenses restent llégales et supprimées par le gouvernement", a martelé le service de communication de l'IGF.

Par ailleurs, l'IGF dit regretter aussi que ces compensations "illégales et interdites" s'obtiennent par monnayage.

Jephté Kitsita

Étiquettes